Nantes : Took-Took pour prendre l'avion sans se prendre la tête

Un nouveau record de fréquentation pour l'aéroport de Nantes-Atlantique / © France 3 Pays de la Loire
Un nouveau record de fréquentation pour l'aéroport de Nantes-Atlantique / © France 3 Pays de la Loire

Etre obligé de se rendre à l'aéroport en voiture implique de trouver une place de stationnement à proximité pour son véhicule. Un casse-tête bien souvent pour les voyageurs et surtout un coût supplémentaire. 

Par FB avec Marion Naumann

Au mois de juillet, 659 641 passagers ont fréquenté l'aéroport de Nantes Atlantique. Le précédent record de juin datait de juin avec 631 745 passagers.  Sur 12 mois, le chiffre atteint 5,9 millions de passagers.
Selon les prévisions de la DGAC, la Direction générale de l'Aviation Civile, ce chiffre devait être atteint en 2025.
Du coup, pas facile pour les passagers de se trouver une place de stationnement. Les parkings autour de l'aéroport ne sont pas assez nombreux et très chers. 

Took-Took est le premier site de mise en relation pour des personnes qui prennent un même train ou un même avion et qui souhaitent partager au départ ou à l'arrivée un même taxi partout dans le monde. Une idée qui a germé dans l'esprit de Benoit Tillard, originaire de Vertou, près de Nantes. Steward depuis 20 ans, c'est son expérience qui l'a inspiré. 

"On sait aujourd'hui qu'on peut faire un Roissy-Nice par avion pour 30 euros et le taxi Montparnasse Roissy nous coûte 45 euros, on s'est dit qu'il y avait quelque chose à faire là dessus" constate Benoit Tillard,

En partageant le taxi à 2 voire 3 on peut avoir une course à 15 euros

Il suffit de s'inscrire sur le site Took Took, d'indiquer son numéro de vol, son lieu de départ ou sa destination. Une mise en relation gratuite, simple d'utilisation.

Du côté des voyageurs à l'aéroport de Nantes, l'idée séduit.
"C'est plutôt une bonne idée, ça permet de réduire les frais. Je verrai pour la prochaine fois", dit ce passager croisé dans le hall de l'aérogare.

Du côté des chauffeurs de taxis, l'idée fait moins l'unanimité, mais certains veulent bien attendre avant de juger.
"Il faut voir une fois appliqué ce que ça donne, voir si ça réduit notre activité", dit l'un d'entre eux.
Le concepteur de Took-Took en est convaincu : son idée ne se fera pas au détriment des chauffeurs de taxis, au contraire elle leur ramènera une nouvelle clientèle.

► Le reportage de notre rédaction
Tootk-Took
​​​​​​​



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus