Nantes : Vigilo, l'appli mobile qui permet de signaler les endroits dangereux à vélo

© Olivier Quentin
© Olivier Quentin

Une application pour téléphone mobile est maintenant opérationnelle pour les cyclistes de la métropole nantaise. Elle permet, entre autres, de signaler toutes les incivilités constatées sur la route.
 

Par Jean-Marc Lalier

A vélo, la vie n’est pas toujours rose. Avec une circulation urbaine de plus en plus dense, les cyclistes rencontrent souvent des incivilités récurrentes, des problèmes d’entretien ou d’aménagements du réseau.

Avec l’application Vigilo, administrée à Nantes par l’association Place au Vélo, vous pouvez en quelques clics, de manière anonyme, cartographier et remonter ces difficultés quotidiennes en envoyant une photo taguée par un code couleur (véhicule ou objet gênant, aménagement mal conçu, signalisation, marquage…)
Carte de signalement Vigilo créée par les cyclistes à Nantes / © Vigilo
Carte de signalement Vigilo créée par les cyclistes à Nantes / © Vigilo
Sur le principe du participatif et du collaboratif, Vigilo fait un carton. Pas moins de 465 signalements dès sa mise en service. Se pose alors la gestion des données produites.

L'association Place au Vélo précise que "chaque observation est modérée de façon à ce qu'aucun visage ni plaque d'immatriculation n'apparaissent".

"Pas de place pour la délation et la vengeance ici !", affirme Vigilo affirme sur son site. L'application ne s'intéresse pas aux comportements individuels. L'outil permet de définir et mettre en avant des zones problématiques sur lesquelles les services pourront agir pour garantir la sécurité des usagers.

"On espère surtout pouvoir partager cet outil avec la collectivité pour que ce soit un élément de discussion et de partage", explique Annie-Claude Thiolat, la présidente de Place au Vélo, "d’ailleurs, on a proposé à Nantes Métropole de développer avec nous la dernière brique de l’application qui va être la partie dialogue et réponse de la collectivité au signalement via l’application".

Cette carte interactive est en open data donc accessible à tout le monde, la mairie peut donc solliciter la police ou alors étudier un réaménagement de circulation.

"Elle est complémentaire, nous avons déjà "Nantes dans ma poche", précise Thomas Quéro adjoint au maire de Nantes en charge des déplacements doux et de l'espace public, "elle va permettre d'avoir un retour supplémentaire sur la qualité des aménagements (...) Sur la partie des signalements des stationnements gênants, nous allons adapter des passages de police sur tel ou tel lieu".

L’application Vigilo tisse sa toile en France. Elle est opérationnelle sur Nantes depuis le 26 septembre dernier. Créée à Montpellier, elle est en service sur une dizaine de villes en France.

Vigilo est une application gratuite, actuellement disponible sous Android tandis que la version iOS est actuellement en cours de développement.

 

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus