Notre-Dame-des-Landes : 40 projets nominatifs ont été déposés

Publié le Mis à jour le

Une délégation d'occupants de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes, reçue ce vendredi après-midi par la préfète de Loire-Atlantique, a annoncé qu'ils acceptaient de déposer des projets nominatifs, comme le demandait le gouvernement.

A la sortie de la réunion avec Nicole Klein, la préfète de Loire-Atlantique, les opposants ont précisé avoir déposé 40 projets nominatifs, parmi lesquels certains individuels et certains collectifs.
Sur les 40 dossiers, 28 sont des projets agricoles, 12 sont para-agricoles.

"Pour la première fois, ils ont déposé des projets nominatifs. Maintenant, il y a un travail d’examen approfondi qui va être fait" a expliqué Nicole Klein, à l’issue de la réunion. "Ils ont fait un travail considérable" a-t-elle ajouté.

La préfète estime avoir obtenu des signes de bonne volonté, confirmé par des porte-paroles des habitants de la ZAD . "On a fait un pas en avant vers l’Etat, maintenant à eux de faire un pas en avant, en laissant cette zone apaisée et qu’on puisse dialoguer sur le fond du projet", a précisé l'un d'entre-eux.

Les représentants des occupants de la ZAD ont également rappelé leur attachement à la gestion collective des lieux et des projets.

► Le reportage de Myriam Thiébaut et Daniel Le Floch


D’autres formulaires pourraient être déposés dans les trois jours à venir, même si de l’avis de la préfète les projets déclarés aujourd’hui couvrent la quasi-totalité des 270 hectares de terrain concernés par les risques d’expulsion.