• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Notre-Dame-Des-Landes : reprise des évacuations mi-mai affirme Edouard Philippe

Edouard Philippe, lors de l'annonce de l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes, le 17 janvier 2018 / © France 3
Edouard Philippe, lors de l'annonce de l'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes, le 17 janvier 2018 / © France 3

Poursuite du déblaiement de la route, reprise des évacuations le 14 mai : ce jeudi matin, le Premier ministre était l'invité d'Europe 1. Il est revenu sur les décisions prises lors de sa réunion hier, mercredi, avec la préfête de Loire-Atlantique, Nicole Klein.

Par Manon Monnier

A 8h15 ce jeudi matin, le Premier ministre Edouard Philippe a déclaré sur Europe 1 que "28 occupants illégaux ont accepté la main tendue par l'Etat" en ayant rempli les formulaires individuels. Mais, ils l'auraient "fait tard." 

Il a annoncé qu'une première réunion entre le comité de pilotage sur la gestion des terres agricoles de la Zad et la préfête de Loire Atlantique, Nicole Klein, aura lieu le 14 mai prochain. Cette rencontre aura vocation "à analyser les dossiers déposés par ceux des occupants illégaux qui veulent rentrer dans le droit chemin". A cette date, ceux qui refusent de se régulariser, "de s'inscrire à la sécurité sociale ou de payer leurs impôts [...] devront quitter les lieux".

D'ici là, le Premier ministre a rappelé "l'interdiction de reconstruire" les habitats détruits. Selon lui, les travaux de déblaiement vont se poursuivre et les forces de l'ordre se préparent aux évacuations, avec toujours 1500 gendarmes mobilisés.

Edouard Philippe reconnaît le coût de l'opération : "c'est vrai que c'est cher". Mais le justifie. "On a en face de nous des gens qui font face à une très grande violence". Lors de la première semaine d'évacuation, 80 à 100 zadistes ont été blessés, selon le service médics de la ZAD, contre 43 gendarmes, selon l'Etat.

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus