OZ : un festival de découvertes musicales gratuit au Zénith de Nantes

Coline Rio, Mad Foxes, Miët, Zaho de Zagazan... il y aura du beau monde sur scène le 21 octobre pour la première de ce festival qui ose mettre l'Ouest au Zénith... C'est gratuit et il reste des places !

OZ est son nom, on peut y voir un clin d'œil au magicien, la musique ayant un effet magique sur nos corps et nos âmes, mais c'est surtout la contraction de Ouest au Zénith, premier du nom, un festival qui s'est donné pour mission de mettre sous la lumière des projecteurs la jeune création musicale des Pays de la Loire dans sa plus large diversité.

Ibrahim Maalouf, Etienne Daho, Jain, Christophe Mae ou encore Michel Sardou, il suffit de regarder la programmation du Zénith ces prochains mois pour se rendre à l'évidence : ce lieu, aussi emblématique soit-il dans la métropole nantaise et au-delà, ne fait pas vraiment dans le local ou le régional, beaucoup plus dans le national et l'international.

Une initiative à contrepied pour le Zénith

Alors pourquoi ce festival ? C'est ce que nous avons demandé à Fannie Trécan et Eve Rocheteau du Zénith.

"La particularité d’OZ, c’est que cette initiative prend le contrepied de la vocation initiale du Zénith en proposant une programmation musicale axée sur la découverte, proposée par un collectif de programmateurs régionaux qui font référence dans les musiques actuelles. Cela permet au Zénith de se relier à ce tissu professionnel à rebours de ce qu’il fait habituellement. Et c’est surtout l’occasion d’accueillir et de mettre en lumière des artistes et groupes dont le potentiel est vraiment remarquable, qui vont pouvoir se saisir d’un passage dans une telle salle (pour quasi tous, c’est une première) comme étape dans le développement de leurs trajectoires respectives".

Un comité de programmateurs régionaux

Au sein du comité de programmation se trouvent Hélène Fourrage (Musa'Zik), Thierry Bidet (Les Z'éclectiques), Vivien Gouëry (Label Yotanka), Jérôme Gaboriau (Les escales), Jérôme Binet-Bros (Onyx / Maison des Arts) et Yoann Le Nevé du Hellfest. Si le festival de musiques extrêmes de Clisson joue déjà un rôle de découvreur de talents, notamment avec la Hellstage, la scène découverte située au cœur de la HellCity, il trouve ici une autre raison d'être…

"Pouvoir offrir à des artistes régionaux, plus ou moins proches des esthétiques du Hellfest, une scène comme le Zénith de Nantes, donc faire découvrir au plus grand nombre des artistes incroyables, qui travaillent dur pour se développer, c’est une chance rare (…) Si cette exposition permet à ces artistes d’élargir leur auditoire habituel, à gagner des nouveaux fans, donc si OZ permet de leur faire gagner de la notoriété en sortant des « sentiers battus » où ils se produisent habituellement, alors le pari est gagné ! Et si OZ peut aussi être le petit plus qui contribuera à professionnaliser les artistes qui ne le sont pas encore, ce peut être comme décroché la lune pour eux. Pour toutes ces raisons, je me devais de répondre favorablement à cette chouette invitation".

Du côté des artistes, on salue bien évidemment l'initiative, à commencer par ce doux mélange des genres et des publics.

Miët, artiste rock nantaise

"J'ai plutôt tendance à aborder chaque concert avec le même enthousiasme, quel que soit le lieu. Pour moi, c'est vraiment ce qui se passera sur scène et l'échange avec le public sur le moment qui va compter. Donc, je ne suis pas trop dans l'anticipation, je préfère me laisser surprendre, tout en ayant hâte d'y être !

J'espère que le public viendra nombreux et curieux, cette soirée est une belle opportunité pour découvrir des musiques plus indé dans des styles variés pour des auditeurs peut-être moins coutumiers du genre. 

Personnellement, je suis très touchée quand j'ai des retours de personnes qui me disent "normalement, ce n'est pas mon style, mais là, j'ai accroché !"

Allebou, rappeur manceau

"Ayant grandi au Mans et dans les Pays de la Loire, c’est beau de jouer au Zénith de Nantes, la plus grande salle de concert de ma région ! Jusqu’à présent, j’ai déjà joué devant 1500 personnes au Warehouse à Nantes ou au MeM à Rennes lors de premières parties, mais je suis impatient de voir ce que ça fait de jouer devant plusieurs milliers de personnes sur la scène du Zénith. D’autant plus que tout le monde ne sera pas forcément venu pour voir du rap, pour me voir moi.

J’aime beaucoup le côté challengeant d’aller chercher un public qui n’est pas forcément acquis à ma cause au moment où je monte sur scène. J’espère que cette soirée sera une belle fête où tout le monde pourra découvrir de nouveaux artistes, de nouvelles esthétiques musicales et que le public répondra présent en termes d’ambiance ! En tout cas, l’idée même de proposer à des artistes émergents de la région de se produire sur une grande scène est déjà une réussite".

Nerlov, chanteur angevin

"Jouer sur la scène du Zénith, c’est assez chouette, inattendu et c’est bien de le faire dans ce cadre, avec plein d’artistes hyper cool que j’ai eu la chance de croiser plusieurs fois.

Je n'en attends pas grand-chose si ce n’est de passer une bonne soirée et de donner aux gens qui seront là (je joue à 19h) un bon show et de leur donner envie d’aller écouter ma musique par la suite.

On va essayer de s’amuser avec l’espace, le son et les lumières disponibles dans ce genre de lieu ! 

Et clairement, ça tombe assez bien puisque je viendrai de sortir le premier single (18/10/23) de mon premier album qui sortira au printemps prochain, donc c’est le bon timing pour commencer à reprendre la parole".

Tous les artistes à l'affiche

L'affiche de cette première édition réunira au total dix groupes et artistes, autant de pépites musicales plus ou moins repérées sur la scène nationale, le Manceau Allebou, la Nantaise Miët et l'Angevin Nerlov déjà cités, mais aussi Coline Rio qui a fait ses débuts avec le groupe Inüit…

Suivront les Mad Foxes repérés jusqu'aux États-Unis grâce à leur passage dans la célèbre émission de Jimmy Fallon, Robock, Uzi Freyja, Vapa, Zaho de Sagazan, révélation de la chanson française 2023 ou encore le groupe de metal nantais 20 Seconds Falling Man.

En ouverture : les Dj résidents de la discothèque nantaise Warehouse, Camus & Yofunders, et tout au long de la soirée des animations (air guitar, danse hip hop, atelier stop motion…) ainsi que des stands (disquaires, Culture Bar-Bars, associations…).

Soirée gratuite sur réservation, billetterie sur le site du Zénith