Paris 2024 : le double médaillé olympique Christophe Lemaître vise les JO depuis Nantes

Double médaillé olympique, Christophe Lemaître a connu blessures et contreperformances ces dernières années. À 33 ans, il veut finir sa carrière dans la lumière et se qualifier pour les JO de Paris. Il s’entraîne trois semaines par mois à Nantes avec le Pôle France pour se donner toutes les chances d’atteindre son rêve.

Un double médaillé olympique, sur 4 x 100 m à Londres en 2012 puis sur 200 m à Rio en 2016, s'entraîne presque anonymement dans les rues de Nantes.

Dans les pas d'Usain Bolt

Flashback : les Jeux olympiques de Rio 2016. Christophe Lemaître est en finale du 200 m. À ses côtés, la fusée Usain Bolt l'emmène vers une médaille de bronze inespérée.

Depuis, la flamme s'est éteinte, mais Christophe Lemaître ne demande qu'à la rallumer. Le sprinteur d'Aix-les-Bains a choisi Nantes pour un dernier défi, se qualifier aux Jeux de Paris.

L'ancienne star de l'athlétisme français a tout bouleversé dans son entraînement, jusqu'à passer du temps en salle de musculation, délaissée jusqu'à présent.

"Depuis ces dernières années, j'ai fait un gros travail là-dessus. Comme je l'ai   souvent dit, je me sentais vraiment en forme, plus en forme que les années d'avant, en termes de condition physique, de forme. Et aussi, ça m'a permis de moins me blesser. Je n'ai plus de vraies grosses blessures depuis ces deux dernières années qui m'ont stoppé dans ma préparation. Donc c'est un vrai plus".

"C'est vrai que c'est un défi"

Fini le temps où Christophe s'entraînait seul. Le voilà maintenant entouré des meilleurs athlètes du Pôle France et d'une équipe technique avec Richard Cursaz à sa tête. L'entraîneur croit au rêve de son athlète. Il sait aussi que le défi est grand.

"Sur la liste large pour les Jeux olympiques, c'est 300 noms qui sont sur un fichier Excel. Donc, il en fait partie. Donc voilà, il reste 50 places. Donc, il faut aller la chercher".

En quête de sensations, et d'une vitesse retrouvée, Christophe doit composer avec de petites blessures. Elles le retardent, mais n'entravent pas sa motivation.

"C'est vrai que c'est un défi le fait de me qualifier aux Jeux de Paris, reconnait-il, ça va être un défi très important, peut-être l'un des plus difficiles de ma carrière".

Hermétique aux avis qui disent ce défi perdu d'avance, Christophe court vers sa renaissance. Tenter, s'amuser, jouer de sa passion intacte pour son sport et surtout finir la tête haute, quelle que soit l'issue de cette grande aventure.

Avec Fanny Borius

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité