Près de Nantes, il stockait des dizaines d'armes chez lui, la police intervient pour saisir l'arsenal.

Toutes n'étaient pas létales mais ce collectionneur avait tout de même quelques armes dangereuses / © Police Nationale
Toutes n'étaient pas létales mais ce collectionneur avait tout de même quelques armes dangereuses / © Police Nationale

L'homme visiblement aime les armes. Dans son appartement de Saint-Sébastien-sur-Loire les policiers nantais ont trouvé 37 armes, de tous les types, air comprimé, armes blanches, armes de poing mais aussi un fusil à pompe.

Par Olivier Quentin

C'est dans un appartement que les policiers on trouvé l'arsenal. Ne sachant quelle attitude adopterait l'homme de 36 ans, les policiers de la BAC sont intervenus en colonne et munis de boucliers. Mais le propriétaire n'a pas manifesté d'opposition et toutes les armes ont été dans un premier temps saisies.

Voici le récapitulatif communiqué par les policiers de la BAC :

- Un arme longue de marque WINCHESTER non approvisionnée (catégorie B)
- Un fusil à pompe à canon scié de marque FABARM  non approvisionné (catégorie B ).
- Un sabre
- Une arbalète de marque MAN KONO avec 4 flèches
- 1 pistolet d'alarme de marque WALTHER  de calibre 9mm avec un chargeur approvisionné
- 1 pistolet d'alarme KIMAR  de calibre 9 mm avec un chargeur approvisionné
+ 1 boite de 40 cartouches de calibre 45 Winchester


D'autres armes type airsoft étaient découvertes : 19 armes de poing, 3 de type pistolet mitrailleur, 8 de type fusils d'assaut,  1 de type carabine,  44 chargeurs air soft, et des lampes de visée, des pointeurs lasers et des lunettes de visée. 

Le "collectionneur" sera convoqué par la justice en novembre prochain pour détention d'armes malgré une interdiction judiciaire. Car s'il n'avait pas de casier, il était quand même connu des services de police. Adhérent d'un club de tir, on lui avait interdit cette pratique et l'usage d'armes.

Un examen psychiatrique a été demandé par le parquet.
 
Certaines armes non interdites comme les pistolets air soft ont été restitués à leur propriétaire / © Police Nationale
Certaines armes non interdites comme les pistolets air soft ont été restitués à leur propriétaire / © Police Nationale
Les armes de type air soft n'étant pas interdites, elles ont été rendues à leur propriétaire. Les autres seront détruites.




 

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus