Questions Ouest : la colocation, une solution pour mieux se loger ?

Question Ouest : la colocation, une solution pour mieux se loger ?
Question Ouest : la colocation, une solution pour mieux se loger ?

Pas facile de se loger pour les seniors, comme pour les jeunes. La colocation est-elle la solution ? Aujourd'hui les seniors aussi expérimentent cette façon de vivre sous le même toit. Regards croisés de deux générations sur cette question à Nantes et à La Chapelle-sur-Erdre.

 

Par Murielle Dreux

Que l'on soit jeune ou senior, la question du logement reste délicate, aussi la colocation devient-elle une solution adaptée à tous les âges. Qu'il soit motivé par le coût, le lien social ou l'envie de partage, ce mode de vie fait de plus en plus d'adeptes et plusieurs organismes viennent en soutien aux futurs colocataires.

La colocation des jeunes devient solidaire

Étudiants, apprentis, salariés, les jeunes font souvent appel à la colocation pour réduire le coût du logement. Aujourd'hui, cette forme d'habitat est de plus en plus associée à des valeurs de solidarité et de partage.
Le programme Kaps pour Colocation A Projets Solidaires est porté par l'AFEV (Association de la Fondation Étudiante pour la Ville) et s'adresse aux jeunes.
Le fonctionnement est simple : les jeunes s'engagent à créer du lien par une action de solidarité menée avec les habitants, et en échange, ils bénéficient d'un loyer à prix modéré, car ce sont des logements sociaux.
Les colocataires adhèrent non seulement pour le prix, mais aussi pour la facilité à rencontrer et à établir du lien avec les habitants du quartier. Pour Margot, cette solution de logement c'est "de la solidarité et de la sociabilité, des choses qui peuvent faire défaut pour les étudiants dans les grandes villes"

Cet engagement a aussi quelques contraintes, il faut pouvoir mener son activité professionnelle ou étudiante, son engagement et sa vie personnelle.

L'association Kaps est présente dans 23 villes en France dont 3 dans la région Pays de la Loire : Angers, Nantes, Saint-Nazaire

La colocation, les seniors s'y mettent

Si les jeunes ont recours depuis de nombreuses années à la colocation, pour les seniors, ce mode de vie est nouveau et de plus en plus recherché.
La baisse du prix du loyer est une motivation, mais pour eux la colocation est surtout un moyen de lutter contre la solitude et l'isolement.
Il y a quelques mois, Hedwig, Paul et Catherine, ne se connaissaient pas, grâce à l'association Loki Ora, ils emménagent  bientôt sous le même toit. Et si ces 3 "jeunes" colocataires de plus de 70 ans ont hâte d'expérimenter la colocation, ils ont eu quelques exigeances pour profiter au mieux de leur future vie en communauté.

► Notre reportage en vidéo
 
 

La colocation intergénérationnelle

Un constat : les jeunes rencontrent des difficultés pour se loger surtout dans les grandes villes, à l'inverse des personnes âgées disposent de grands logements avec parfois une petite retraite.
Ces besoins ont fait naître la cohabitation ou colocation intergénérationnelle avec des écarts d'âge souvent important.
Pour l''association Un toit, deux générations, la recette est simple, une personne âgée abrite sous son toit un étudiant, ou un apprenti. Pour l'un comme pour l'autre la cohabitation intergénérationnelle crée du lien social et de la solidarité.
 



 

Sur le même sujet

Les + Lus