Les riverains de Nantes-Atlantique jettent leur carte électorale dans un cercueil

© France 3 PDL / Daniel Lefloch
© France 3 PDL / Daniel Lefloch

1789-2017... L'abandon du projet de Notre-Dame-des-Landes signe la fin de la démocratie pour les pro-aéroports. Réunis autour d'un collectif, le Coceta, les habitants des communes avoisinant l'aéroports Nantes-Atlantique organisent une opération de communication ce samedi.

Par Cathy Dogon

Deux mois après l'abandon du projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes, les habitants des alentours de Nantes-Atlantique se mobilisent pour une opération de communication, ce samedi. Les militants pro-aéroport, organisés en Collectif pour la défense des riverains de Nantes-Atlantique (Coceta), font le tour des communes touchées par l'extension : 
  • Châteaubriant, place de la mairie, de 9h30 à 10h30
  • Nozay, place de la mairie, 11h30 à 12h30
  • Nantes, place du Pont-Morand (Préfecture), 14h30 à 15h30
  • Nantes, place du Commerce, de 16h à 17h

Ci-git la démocratie

Le geste est symbolique : les citoyens vont jeter leur carte électorale dans un cercueil pour rappeler le non respect du vote des citoyens le 26 juin 2016. 

Le maire de Saint-Aignan de Grand Lieu, commune directement touchée par l'extension de l'aéroport Nantes-Atlantique, s'était exprimé dans la presse mi-février, déplorant le manque de considération pour les habitants de sa commune dans les plans du gouvernement.


Le Coceta a fait savoir dans un communiqué qu'il organiserait vendredi 23 mars à 14h, une veillée funèbre autour de ce cercueil, à Saint-Aignan de Grand Lieu, place de la mairie.

A lire aussi

Sur le même sujet

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus