• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Roller en ligne : ça roule fort en Pays de la Loire

Les athlètes du Pôle France de roller à Nantes / © France 3 Pays de la Loire
Les athlètes du Pôle France de roller à Nantes / © France 3 Pays de la Loire

On estime à 2,4 millions le nombre de pratiquants du roller en France mais 60 000 licenciés seulement sont recensés par la fédération de roller et skateboard. Et dans cette famille, coup de projecteur sur le roller en ligne. Dans ce domaine, Nantes et les Pays de la Loire sont très forts ! 

Par Fabienne Béranger

Un Champion, deux champions, une championne, du concentré de l'élite du roller, normal, nous voici au Pôle France à Nantes.
Rollers et étudiants, ou jeunes travailleurs-travailleuses, comme Marine Lefeuvre, Mayennaise d'origine.   
"J'ai arrêté mes études parce que je veux faire fleuriste", explique la jeune femme, "je ne trouve pas d'école qui m'accepte pour faire mon projet professionnel et mon projet sportif. Donc, pour l'instant, je travaille à mi-temps, et à côté je fais mon sport de haut niveau."

Ce jour-là, pas de séance collective pour Chloé Geoffroy, retenue par ses cours à la Fac  de Sciences.
En solitaire, elle fait ses gammes... forcément ambitieuse.
"Sur le court terme, cette année je veux progresser dans ma nouvelle catégorie senior", nous confie Chloé, "sur le long terme, je veux pouvoir ramener des médailles d'or en championnats de France, des sélections en équipe de France pour les championnats d'Europe et du monde et des médailles, et des tires, si possible"
© France 3 Pays de la Loire
© France 3 Pays de la Loire
Et comme le roller ne roule pas tout seul, nos sportifs sont forcément en excellente condition physique.
Trois rendez vous par an minimum, réglementaires, avec un médecin du sport sont programmés pour les 18 athlètes du Pôle France Roller. Un temps à part, un temps d'échange.
Moins pour parler performance que bien-être, équilibre.   

"Il faut leur donner les moyens de pouvoir acquérir le maximum de capacités physiologiques tout en préservant leur corps parce qu'ils ont 20, 25, 30 ans" explique Pascal Delage, médecin du sport, qui suit les athlètes du pôle, "il ne faut pas amputer leur espérance de vie déjà."
"Ça permet aussi de se confier, d'avoir un regard extérieur au sien du pôle"
ajoute Flavien Foucher.

Au Pôle France, on est partenaires et concurrents. 
Bastien Lhomme et quelques autres vont en plus sauter dans le grands bain des compétitions seniors cette année après plusieurs titres juniors.
"La première année, on apprend beaucoup", explique Bastien Lhomme, le champion d'Europe Junior 2017, "je pense que c'est aussi une année, il faut vouloir aussi percer directement et vouloir rentrer directement en éuipe de France et pendre beaucoup d'expérience pour les années qui viennent."

Aux championnats de France de Roller Indoor, en Vendée, le premier week-end de mars, les athlètes du Pôle seront un peu solidaires, un peu solitaires... Et à fond roller. 

► Le reportage de notre rédaction
Pôle roller Nantes



Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus