• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Saint-Florent-le-Vieil : le manuscrit de Julien Gracq de retour

Julien Gracq est originaire de Saint-Florent-le Vieil dans le Maine-et-Loire / © Google Maps
Julien Gracq est originaire de Saint-Florent-le Vieil dans le Maine-et-Loire / © Google Maps

"Partnership" est un manuscrit inédit de l'écrivain ligérien Julien Gracq. Il est dévoilé ce vendredi 6 juin au public pour la première fois, à Saint-Florent-le-Vieil où il sera exposé jusqu’au 6 juillet prochain. Il sera ensuite conservé à la bibliothèque municipale d’Angers.

Par Jérôme Soulard

C’est une belle acquisition pour la région Pays de la Loire. Le texte, inconnu jusqu'alors, a refait surface en 2018. "Partnership", un  manuscrit inédit écrit en 1931 à Saint-Florent-le-Viel, est donc de retour dans la maison familiale, la Maison Gracq.

"Partnership", c’est le premier récit abouti de l’auteur ligérien, il est signé Louis Poirier, son nom de naissance.

L’auteur, à l’époque Louis Poirier, y raconte longuement, à la première personne, une douloureuse expérience amoureuse pendant sa première année à l’Ecole Normale Supérieure.

Les éléments factuels du texte, comme les noms, d’amis, de professeurs sont exactes et vérifiés. Le texte prend donc un caractère réaliste, qui le rend plus touchant et très personnel.
 

Un style construit, fluide aux formulations étincelantes

Julien Gracq avait officiellement assumé son premier ouvrage, "Au château d’Argol", publié en 1938. Il est donc probable qu’il ne considérait pas cet écrit "Partnership" comme une oeuvre littéraire.

Mais dans cet essai du jeune Louis Poirier, on y trouve déjà la main de l’écrivain Julien Gracq. Style soigné, très construit, fluide aux formulations étincelantes. 

Ce manuscrit apporte donc une lumière nouvelle et exceptionnelle sur la vie et la formation première de Julien Gracq.

Julien Gracq, c’est une figure du patrimoine littéraire Ligérien. Il est considéré comme l’un des écrivains majeurs de la littérature du XXe siècle.

 

Saint-Florent-le Vieil, son inspiration 


Julien Gracq est né sur les bords de Loire, le 27 juillet 1910, à Saint‐Florent‐le‐Vieil. Son nom de naissance, Louis Poirier. 

Saint-Florent-Le-Vieil, c’est sa ville natale, là où il a grandi avec des parents aimants et sa sœur Suzanne. Une enfance heureuse et campagnarde, comme il l'a souvent racontée. 

Julien Gracq aimait se balader le long du fleuve, où il semblait puiser l’inspiration. Le long d’un parcours de 4,5 kilomètres, il était attaché au splendide panorama depuis l’esplanade du Mont-Glonne.

C’est également dans sa maison familiale de Saint-Florent-le-Vieil, qu’il se retira en 2007 jusqu’à sa mort.

Professeur à ses débuts, l’auteur a construit une œuvre. Romancier, poète, il a aussi été nouvelliste, dramaturge et même essayiste. Dix‐huit ouvrages ont été publiés aux éditions José Corti. L’auteur a ensuite publié dans la maison Gallimard, notamment dans la prestigieuse collection de la Pléiade, les œuvres complètes en deux tomes.

Gracq est considéré comme l’un des écrivains majeurs de la littérature du XXe siècle. L’essentiel de ses manuscrits et archives sont conservés à la Bibliothèque Nationale de France et à la Bibliothèque universitaire d’Angers.

En 2009, deux ans après sa mort la commune de Saint-Florent-Le-Viel acceptait le leg de l’auteur. Avec la Région Pays de la Loire, elle mène alors à bien le projet de réhabilitation de la maison natale de Julien Gracq sur les bords de Loire.

C’est aujourd’hui devenu un grand projet culturel et artistique. Le lieu est une structure d’accueil d’écrivains en résidence et d’animations littéraires diverses.

La région des Pays de la Loire a acquis ce manuscrit pour un montant de 93 600 €. Le manuscrit "Partnership" va mieux faire connaître l’œuvre et la mémoire de Julien Gracq, écrivain natif du Maine-et-Loire. 


 

L’œuvre de Julien Dracq

Au château d'Argol (1938)
Un beau ténébreux (1945)
Liberté grande (1946)
André Breton, quelques aspects de l'écrivain (1948)
Le Roi pêcheur (1948)
La Littérature à l'estomac (1950)
Le Rivage des Syrtes (1951)
La Terre habitable (1951)
Prose pour l'étrangère (1952)
Un balcon en forêt (1958)
Préférences (1961)
Lettrines I (1967)
La Presqu'île (1970)
Lettrines II (1974)
Les Eaux étroites (1976)
En lisant en écrivant (1980)
La Forme d'une ville (1985)
Autour des sept collines (1988)
Carnets du grand chemin (1992)
Entretiens (2002)
Plénièrement (Éditions Fata Morgana 2006)Réédition d'un texte d'hommage à André Breton publié dans la NRF en 1967.
Manuscrits de guerre (2011)
Les Terres du couchant (2014)
 

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus