Saint-Herblain : arrêté pour exhibition sexuelle, il tente de mettre une main aux fesses d'une policière

Saint Herblain / © France 3 Pays de la Loire
Saint Herblain / © France 3 Pays de la Loire

Un homme a été arrêté, mardi 28 août à Saint-Herblain, près de Nantes, après les plaintes de deux femmes pour exhibition sexuelle. Placé en garde à vue, il ne s'est pas découragé, et s'est masturbé devant une policière, puis a tenté de placer "une main aux fesses" à une autre policière. 

Par Emma Derome

Un homme de 29 ans a été placé en garde à vue, mardi 28 août, après les plaintes de deux femmes, dont l'une pour exhibition sexuelle, nous communique la police de Loire-Atlantique ce mercredi.

L'homme a d'abord surpris une femme de 32 ans, sur le parking du Zénith, à Saint-Herblain, près de Nantes. Alors que cette femme se garait sur le parking, elle a été surprise, selon le récit de la police, par un homme "qui se dissimulait dans la végétation"

Alors qu'elle se rendait sur son lieu de travail, celle-ci a constaté que cet homme mystérieux l'avait suivie. "Elle a fait appel au "17" avant de se réfugier auprès de ses collègues", relate la police. Une fois sur place, l'homme de 29 ans a été contrôlé par la patrouille de police.

Une seconde femme s'est alors présentée aux policiers pour dénoncer l'homme à son tour ; "l'homme venait de commettre une exhibition sexuelle (masturbation sur la voie publique) alors qu'elle se trouvait sur le balcon face à lui". L'homme, interpellé et placé en garde à vue, était connu des services de police.

Il tente d'agresser sexuellement une policière

Dans sa cellule, le gardé à vue ne s'est pas découragé. Il a insulté les policières et s'est même masturbé "dans le pantalon à leur vue". Il aurait également insulté l'enquêteur en charge de son audition. Enfin, il a également tenté d'agresser sexuellement une policière en lui mettant "une main aux fesses". Deux policières ont donc déposé plainte pour "outrage" et pour "agression sexuelle".

Sa garde à vue a donc été prolongée. Il a été déféré pour être jugé en comparution immédiate fin octobre.


 

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus