SNCF : la Région des Pays de la Loire demande l'indemnisation des abonnés

La ligne TER Nantes-Le Croisic subit régulièrement des retards ou des annulations. / © Christophe Turgis
La ligne TER Nantes-Le Croisic subit régulièrement des retards ou des annulations. / © Christophe Turgis

Trop de retards, de trains annulés, la Présidente de la Région des Pays de la Loire, Christelle Morançais demande une indemnisation pour les abonnés de la SNCF qui empruntent la ligne Nantes-Le Croisic

Par Olivier Quentin

Dans un communiqué, la Région des Pays de la Loire fait état d'une demande de Christelle Morançais au Président de la SNCF Guillaume Pepy. Une demande d'indemnisation pour les usagers qui empruntent la liaison Nantes-Le Croisic et qui subissent régulièrement des retards voire des annulations.

La ligne Nantes-Le Croisic n'est pas un cas isolé...


" Depuis plusieurs mois, dénonce ce communiqué, la Région constate que la SNCF est dans l'incapacité d'assurer le service attendu et que la qualité de services exigée n'est pas au rendez-vous." Poursuivant, la Présidente de la Région précise : " La ligne Nantes-Le Croisic n'est pas un cas isolé (...) c'est pourquoi j'ai demandé dès aujourd'hui à Guillaume Pepy l'application anticipée des modalités d'indemnisation prévues dans le cadre de notre nouvelle Convention TER."

Un rabais automatique de 20 %


Cette convention prévoit une indemnisation sous certaines conditions  : "L'abonné TER enregistrera sur une plateforme numérique son horaire de train du matin et du soir. A partir de 8 retards de plus de 10 mn et/ou suppressions (de train) sur un mois civil, il bénéficiera d'un rabais automatique de 20 % sur sa prochaine mensualité."

voir notre reportage à l'intérieur du train Nantes/St Nazaire ce vendredi matin 9 février

Une indemnisation dès le mois de mars


Cette convention devait s'appliquer à partir du 1er juillet 2018 et la SNCF a accepté de la mettre en œuvre dès le 1er mars.

Satisfaite mais pas comblée, se basant sur les nombreux désordres accumulés, Christelle Morançais demande pour ces mêmes abonnés une indemnisation immédiate sans justificatif sur le prochain mois.

La SNCF n'a pour le moment pas donné de réponse.






Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus