Solitaire du Figaro 2022. Basile Bourgnon, sur les traces de son père pour sa première

Publié le
Écrit par Gwendal Kerbastard avec Stéphanie Pasgrimaud

À seulement 20 ans, Basile Bourgnon participe pour la première fois à la Solitaire du Figaro. Le bizuth suit les traces de son père Laurent Bourgnon, qui avait remporté la course pour sa première participation, en 1988.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Il est le plus jeune skipper de la 53e édition de la Solitaire du Figaro, mais loin d'être un novice. À 20 ans, Basile Bourgnon a grandi en naviguant : "J'ai grandi sur un bateau. J'ai fait le tour du monde avec ma famille de 6 à 13 ans. Je n'ai pas vu autre chose que de la mer donc évidemment pour moi, c'est une grande évidence d'être skipper."

"J'ai grandi sur un bateau"

Ce lien à la mer, il l'a construit grâce à son père, Laurent Bourgnon, un grand nom de la voile disparu en 2015. Il apprend auprès de lui les rudiments de la navigation et désormais, c'est à lui de faire ses preuves à bord du Figaro Bénéteau 3, bateau officiel de la course depuis 2019.


En plus de la pression d'une première participation, Basile Bourgnon devra donc également naviguer avec l'héritage de son père. Laurent Bourgnon a en effet réalisé l'exploit de gagner la Solitaire du Figaro en 1988, pour sa première participation, en tant que bizuth.

Le fils se verrait bien emprunter le sillage du père. Le jeune skipper a mis tout en œuvre pour se faire un nom. En janvier, il a intégré le pôle d'entraînement du Finistère, la référence dans le milieu de la course au large. Et Basile Bourgnon ne manque pas d'ambitions.

"Le Vendée Globe pourquoi pas"

"Le Vendée Globe pourquoi pas. La Route du Rhum évidemment. Tout cela, ce sont des objectifs. Plus on grandit plus on voit que c'est réalisable. Il faut savoir s'entourer, et puis cela coûte aussi donc il faut les partenaires derrière qui nous soutiennent", explique avec maturité le jeune skipper.

Mais avant ces courses, il faut s'attaquer à la Solitaire du Figaro. Des mois de préparation et plusieurs courses d'avant-saison pour préparer la mythique course en solitaire, étape presque systématique pour tous les grands noms de la voile au large.


Pour le skipper de 20 ans, la Solitaire du Figaro est une course particulière : "C'est le top du top. Même les skippers qui naviguent sur les grands bateaux reviennent faire la Solitaire. C'est une course extraordinaire, physique, exigeante que ce soit mentalement et physiquement."

Rendez-vous donc ce dimanche 21 août, à Nantes, pour le voir prendre la mer auprès des 33 autres skippers. L'occasion parfaite pour lui de lancer sa carrière professionnelle, et pourquoi pas de répéter l'exploit de son père, 34 ans plus tard.

Vous pourrez suivre le parcours de ces cinq navigatrices sur France 3 Pays de la Loire et France 3 Bretagne ! Un rendez-vous exceptionnel à suivre en direct ce dimanche 21 août à 15h05 et ne manquez pas nos reportages et nos contenus à l'antenne, sur pdl.france3.fr et la plateforme france.tv !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité