Solitaire du Figaro 2022 : qui sont ces femmes qui participent à la 53e édition de la course ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwendal Kerbastard avec Juliette Poirier

Comme de nombreux sports, la voile est majoritairement masculine. La Solitaire du Figaro ne fait pas exception, mais pour la 53e édition, 5 navigatrices vont tenter de rafler la mise.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Dans l'histoire de la Solitaire du Figaro, le mot skipper a tendance à se conjuguer au masculin. Depuis 1970, aucune femme n'a gagné cette course mythique, ni même réussi à obtenir un podium.

Mais pour cette 53e édition, elles seront 5 navigatrices, sur les 34 skippers, à participer aux 3 étapes de la course. La première entre Nantes et Port-la-Forêt, la seconde de Port-la-Forêt à Royan, en Charente-Maritime, et tout se jouera lors de la dernière étape, entre Royan et Saint-Nazaire.

5 femmes sur les 34 skippers

Parmi elles, Charlotte Yven, 26 ans, s'apprête à disputer sa deuxième Solitaire du Figaro, une nouvelle fois avec son partenaire Team Vendée Formation. La jeune compétitrice, originaire de Morlaix, dans le Finistère, avait terminé 32e l'année dernière. Malgré un échouage sur un rocher à Roscoff, l'expérience est inoubliable pour la navigatrice.

"C'est une course vraiment particulière, vraiment dure. Il ne faut vraiment jamais rien lâcher, la moindre seconde est super importante. C'est super intense et quand on termine cette course on est trop content d'arriver. Mais en fait trois jours après tu as envie d'y retourner parce qu'il y a tellement d'adrénaline, d'émotions fortes et puis une concurrence super relevée", s'enthousiasme-t-elle.

Amarrée à quelques mètres de là, une concurrente féminine d'origine allemande : Susann Beucke. À 31 ans, celle qui se fait appeler Sani est devenue vice championne olympique de 49er aux Jeux Olympiques de Tokyo, en 2020. Elle compte bien virer de bord et faire ses armes sur la solitaire et d'autres courses au large.

Une vice-championne olympique au départ

"J'ai fait de la navigation olympique durant 16 ans. Mais j'ai toujours eu en tête de devenir navigatrice de course au large. Après avoir gagné la médaille d'argent à Tokyo, je savais que c'était le moment de commencer et je me suis lancé dans cette nouvelle aventure. J'ai toujours aimé les challenge dans la navigation. Je pense que j'ai plus la mentalité d'une navigatrice de course au large que d'une navigatrice olympique."

La skipper allemande a commencé la voile après avoir lu un livre d'Ellen Mc Arthur, la navigatrice connue notamment pour avoir terminé deuxième du Vendée Globe 2000-2001. Un véritable modèle pour Susann Beucke qui veut également inspirer d'autres femmes à prendre la mer.

En plus de Susann Beucke et Charlotte Yven, trois autres navigatrices vont participer à la 53e édition de la Solitaire du Figaro, il y a aussi Violette Dorange, qui participe pour la troisième fois à la course alors qu'elle n'a que 21 ans.

Par contre cela sera la première participation pour la bretonne Chloé Le Bars, sponsorisée par la région Bretagne et le CMB Océane. Élodie Bonafous, quant à elle, participe pour la troisième fois, elle avait terminé 12e en 2021.

Vous pourrez suivre le parcours de ces cinq navigatrices sur France 3 Pays de la Loire et France 3 Bretagne ! Un rendez-vous exceptionnel à suivre en direct ce dimanche 21 août à 15h05 et ne manquez pas nos reportages et nos contenus à l'antenne, sur pdl.france3.fr et la plateforme france.tv !

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité