L'opération a commencé très tôt ce vendredi 23 septembre, dans le quartier des Dervallières à Nantes. Les policiers ont investi la cage d'escalier et les alentours de l'immeuble situé au 38 rue Watteau, un des plus gros points de deal de l'agglomération.

Les perquisitions ont commencé dès 7h ce vendredi matin. Elles se sont concentrées sur l'immeuble du 38 rue Watteau, réputé pour être l'un des principaux points de deal dans l'agglomération nantaise, principalement pour la vente d'héroïne. Selon une source policière, ces trafics pourraient rapporter plus de 10 000 euros par jour.

L'opération mobilise des CRS, des unités de la sécurité publique, ainsi que des policiers et des chiens spécialisés dans la recherche d'armes et de stupéfiants. Des perquisitions ont lieu dans les étages de cet immeuble régulièrement pris pour cible et criblé de balles.

Des coups de feu en série dans le quartier

Depuis cet été, le quartier des Dervallières a été le théâtre de plusieurs incidents violents, le dernier remontant au mercredi 21 septembre.

Plusieurs séries de coups de feu ont retenti dans le quartier, l'une de ces fusillades faisant un blessé, un homme de 26 ans, touché au niveau de la cuisse, et déjà condamné par le passé pour des faits de violence. L'une des balles tirées ce soir-là a également été retrouvée dans une habitation, logée dans un mur après avoir traversé une menuiserie et plusieurs éléments d'électroménager.

Mi-septembre, d'autres coups de feu étaient entendus dans le quartier, et un jeune homme était secouru dans un appartement du 38 rue Watteau après avoir reçu plusieurs coups de couteau.

Le 13 septembre, un homme était interpellé avec une arme de guerre de type fusil-mitrailleur. Le même type d'arme aperçue mercredi sur une autre personne qui avait pris la fuite dans les étages de l'immeuble du 38 rue Watteau. 

Début septembre, une autre personne avait été blessée par balle.

Une guerre de succession ?

Mi-juillet, une autre blessure par balle avait été recensée, quelques semaines après l'arrestation, dans un camping à Cholet, de Bilal Benyoucef, un homme de 34 ans dans le cadre d'un vaste trafic de stupéfiants qui transitent au 38 rue Watteau. La police et le parquet disaient craindre à l'époque une guerre de succession.

L'opération de ce vendredi matin fait suite à l'épisode de mercredi où une arme de guerre avait été vue sur un homme ayant pénétré dans la cage d'escalier du 38 rue Watteau. Les perquisitions de la cage d'escalier et de plusieurs appartements n'ont pas permis de la retrouver. Seul un pistolet d'alarme a été découvert.

Pour le procureur Renaud Gaudeul, "cette opération montre notre détermination à déployer tous les moyens qui seront nécessaires pour empêcher la présence de ces armes dans certains quartiers particulièrement vulnérables à ce type de phénomènes."

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité