Vertou : la Biscuiterie Nantaise annonce un plan social économique

Le plan social annoncé par la direction prévoit le licenciement de 33 personnes en France, dans les services commerciaux et administratifs.
L'usine BN à Vertou emploie 380 à 400 personnes
L'usine BN à Vertou emploie 380 à 400 personnes
Un plan social économique (PSE) a été annoncé par la direction de United Biscuit, le 21 septembre dernier. Il prévoit la suppression de 37 postes. Quatre postes étant actuellement non pourvus, cette réorganisation implique le licenciement de 33 salariés.

Les ouvriers de l’usine de Vertou ne sont pas concernés par ces licenciements qui impactera plus précisément les commerciaux et les salariés des services marketing, finance et ressources humaines.

"On sent la première vague", s’inquiète déjà Mickaël Villeneuve, élu CGT à l’usine de Vertou. "Cela fait longtemps qu’on pointe du doigt que ça ne va pas bien économiquement, on verra…", souligne-t-il, fataliste.

L’usine de Vertou est la seule en France à fabriquer le célèbre choco BN. En 2019, les salariés avaient lancé un droit d’alerte après la décision de l’enseigne Carrefour de renoncer à vendre ce biscuit dans leurs magasins.
  Depuis plusieurs années, la production ne cesse de chuter sur le site ligérien, légitimant la crainte des salariés.

Propriétaire de la Biscuiterie Nantaise depuis 1997, la multinationale United Biscuit dont le siège social est à Vertou, a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de plus de 71 millions d’euros.

En 2014, l’entreprise avait été rachetée par le groupe turc Yildiz Holding, l’un des poids lourds du secteur des biscuits dans le monde.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi économie entreprises