replay

DÉCOUVERTE. Une envie d'évasion à Pornic, un avant-goût de printemps !

"La perle de la Côte de Jade", c'est ainsi qu'on surnomme Pornic. L’atout charme de la ville, aujourd’hui, c’est bien sûr son port de pêche, ses villas Belle Époque et sa côte escarpée. Envie Dehors vous propose de partir à la rencontre de ceux qui vivent ici toute l'année. Allons donc respirer l’air marin et l’humeur de cette ville, ce dimanche 12 mars à 12h55.

Pornic, son port, mais aussi ses petits quartiers remplis d’histoire.

Le flot des touristes, (l'été Pornic passe de 14 000 à 40000 habitants) arrive surtout par le train car à peine sortis de la gare, ils débarquent directement sur le port ! Cela remonte à 1875, depuis cette époque, Pornic est définitivement ancrée parmi les stations de renom de la côte Atlantique. Profiter des plages, de balades, de la vie festive de Pornic pendant les vacances, c’est une chose mais à quoi ressemble la vie de ses habitants installés dans cette petite ville préservée de toute construction récente autour et grâce à son château ?

C’est ce qu’on vous propose de découvrir avec des Pornicais.es pure souche prêts à partager leur amour, leur attachement pour leur ville. C’est le cas de Gildas. Vous le croiserez dans son établissement "chez Marius" dont il est chef. C’est un endroit particulièrement emblématique de la ville puisqu’il s’agit de l’ancien casino construit en 1896.

A l'époque, c’était le lieu de vie culturel des Pornicais, il y avait du théâtre, des concerts, beaucoup d’artistes parisiens y venaient pendant leurs vacances. Il a aussi été réquisitionné pendant la guerre pour devenir un hôpital de guerre.

durée de la vidéo : 00h03mn10s
Le Pornic intime de Gildas chef du restaurant "Chez Marius". Il évoque ses souvenirs d'enfance ©Les Nouveaux Jours Productions

C’est en 2019 que Gildas a investi ce lieu, propriété de la mairie. C’est un chef autodidacte qui après avoir travaillé dans la gestion, la finance et le management a décidé de passer son CAP cuisine à 40 ans et d’ouvrir un restaurant dans l’ancienne poissonnerie de ses grands-parents, en 2011. Un lieu symbole émouvant, où il aime revenir pour se ressourcer et faire découvrir aux autres l’histoire des vieux quartiers de Pornic, ses madeleines de Proust !

Laissez-vous entraîner dans ces petites ruelles avec de jolies maisons avec jardins, "le quartier arabe", c’était l’endroit où les pêcheurs et les manutentionnaires, issus de l’immigration, habitaient et où ses grands-parents vivaient.

De retour au port, vous longerez les vieux gréements qui y sont amarrés comme le Corsaire de Retz qui propose des balades tout l'été aux touristes. Juste à côté, vous verrez le Gwalarn, une jolie petite coque en bois de 9 mètres de long qui date de 1923.

Demandez donc si la propriétaire surnommée Titi est là ? Elle vous racontera avec malice que passionnée par la mer depuis l’enfance, elle aurait aimé travailler dans le monde de la maritime mais dans sa famille d’adoption ce n’était pas possible qu’une femme fasse un travail d’homme. Aujourd’hui, avec son bateau, elle réalise enfin son rêve.

Urban sketchers, dessine-moi une ville !

Ne soyez pas surpris de croiser aux détours de la vieille ville des dessinateurs, carnet de croquis à la main, en plein travail de création. Il s'agit d’un groupe d’Urban Sketchers. Ce mouvement artistique est né aux États-Unis à la fin des années 2000. C’est depuis devenu un mouvement international.

Le principe : se retrouver en groupe pour dessiner ou peindre un lieu sur le vif. En Loire-Atlantique, il existe deux collectifs, ils se donnent parfois rendez-vous sur la côte de Jade et se retrouvent pour le plaisir de dessiner ensemble. Ils partagent ensuite leurs dessins et aquarelles sur les réseaux sociaux, ils pourront être visionnés par tous les Urban Sketchers du monde et les amateurs de "carte postale" et de tourisme différents.

durée de la vidéo : 00h02mn27s
les Urban sketchers dessinent la ville ©Les Nouveaux Jours Productions

 

La sonothérapie : du tao à la thalasso, un soin unique en France !

Depuis le début du 19e siècle, Pornic est une station thermale. Les curistes venaient pour la qualité de son eau ferrugineuse et pour prendre des bains de mer. Aujourd'hui encore, on vient à Pornic pour se ressourcer comme à la Thalasso, installée au-dessus de la plage de la source depuis 30 ans. En plus des soins habituels proposés aux curistes, une nouveauté a fait son apparition dans la piscine de la thalasso : la sonothérapie, une technique qui permet de soulager les tensions grâce aux sons émis dans l’eau.

Créée par Jordanne Saunal, cette méthode mélange la sonothérapie adaptée au milieu aquatique et du watsu (une sorte de shiatsu aquatique). Elle l’a appelé "Tao" qui signifie "le chemin de la voie" en chinois. Elle utilise des bols chantants en métal et en cristal qui viennent du Népal ou d’Inde.

Le bol est un alliage entre plusieurs métaux, leurs vibrations ont des vertus thérapeutiques car elles traversent le corps. Par conduction osseuse, cela permet de débloquer des tensions.

Le bol en cristal lui, va plutôt travailler sur l'énergétique et l'émotionnel, surtout quand il est accompagné du chant. Concrètement, le soin se fait en apnée et n’est pas accessible dès la première séance, il faut être en confiance. Au fil des séances, le rythme cardiaque et la respiration se ralentissent, l’apnée se fait donc plus naturellement.

durée de la vidéo : 00h03mn43s
Le son, l'eau pour lâcher prise : la sonothérapie ©Les Nouveaux Jours Productions

Quand on a les oreilles dans l’eau, on entend à travers le filtre de l’eau mais on ressent fortement les sons par les vibrations. L’eau étant plus dense que l’air, les sons sont plus graves. Cela donne la sensation d’un massage assez profond grâce aux vibrations. La sonothérapie est d’ailleurs tout à fait accessible aux personnes sourdes ! C’est un soin unique en France et seulement pratiqué à Pornic ! 

Jordanne anime pendant la période estivale des voyages sonores sur la plage. Tout le monde est allongé. Après un temps de respiration et d’écoute du paysage sonore : l’océan, les oiseaux, le vent…le cours commence. On entend alors différentes sonorités, bol, gong, tambour, et la douce voix de Jordane… 

Une histoire de fraises

Un conseil si vous visitez Pornic : offrez-vous une glace à la fraise, c’est une spécialité locale… Oui, on récolte ce fruit à Pornic ! En 1970, Joseph Maillard, un agriculteur de la région qui manquait de surface s’est dit qu’il allait faire pousser des fraises sur une petite parcelle. Chose improbable à l’époque mais qui a pourtant réussie. Ses fraises étaient vendues à l’étal des parents, puis ses propres enfants ont commencé à en faire des confitures. C’est comme ça que l’aventure de la Fraiseraie a commencé et avec le développement des sorbets au début des années 80, cette histoire familiale est devenue une success-story.

Évènements à venir à Pornic : le Festival de la Chanson de Café de Pornic du 31 mars au 02 avril 2023 Auteurs, compositeurs et interprètes de chansons françaises, ils doivent convaincre sur la seule valeur de leurs textes et de leurs musiques. L’artiste lauréat se voit ensuite offrir une représentation publique sur scène aux Estivales de Pornic, en juillet ou en août prochain (les dates et le programme ne sont pas encore connus).

► Pour en apprendre et en voir plus sur Pornic, regardez Envie Dehors ce dimanche 12 mars à 12h55 et à voir en replay sur france.tv dans notre collection Envie Dehors !

► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

 

Envie dehors Magazine d'aventure (26 minutes)

Production exécutive : Les Nouveaux Jours
Producteur : Maël Mainguy
Réalisation : Gildas Corgnet
Rédaction en chef : Alexandra Lahuppe
Rédactrice : Clémence Laroque

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité