VOILE. Revivez l'appel du grand large avec la Sardinha Cup 2022

replay

Le Team Vendée Formation est une école de formation des métiers liés à la navigation au large. Préparateurs, formateurs, techniciens ou skippers, l'école prépare à 29 métiers différents et organise la course au large Sardinha Cup. Envie Dehors était dans les coulisses la veille du départ. À voir ce dimanche à 12h55 !

Mettre en avant les métiers de la voile sportive. Apporter des formations aux personnes qui rêvent du grand large ou de l’univers de la voile sportive et ses débouchés : c'est la mission de la Team Vendée Formation.

Le centre va fêter ses 10 ans d’existence. Sa base est le site portuaire de Saint Gilles-Croix-de-vie et ce n’est pas un hasard. La Figaro, plus grande course en solitaire au monde et le siège du numéro un mondial de la plaisance sont basés en Vendée.

Team Vendée Formation, c’est quoi ?

L’idée originelle était de créer une synergie entre les entreprises et le monde de la course au large. Le circuit Figaro Bénéteau est un circuit  complet et particulièrement dynamique qui permet de mettre les élèves face à la réalité d'une course.

Par ailleurs, l’association Classe Figaro Bénéteau organise le championnat de France Élite de Course au Large et distingue le skipper de l'année. La directrice Estelle Graveleau explique à Julie l’intérêt de cette formation sur le tas. 

durée de la vidéo : 00h01mn06s
Estelle Graveleau directrice du team explique le rôle de la compétition ©Les nouveaux jours Productions

Le Team, en raison de l'économie actuelle, connaît quelques difficultés financières, mais résiste à ce coup de vent. Il lance cette année une nouvelle course en remettant au goût du jour le Vendée Défi, une course record entre la bouée de Pilours et celle de la Sablaire proche des côtes de l'île d'Yeu.

Cette course, ouverte aux amateurs désireux de se frotter à une course locale, se déroulera du 25 au 29 mai 2023. Au delà de la course, l'idée est de proposer un week-end festif avec une régate ouverte aux plaisanciers et une sardinade organisée.

La Sardinha cup : une course qui fait école !

Lancée en 2019, la Sardinha Cup est une course en double disputée tous les deux ans sur des Figaro Beneteau 3. Elle emprunte son nom au parcours suivi par les sardines lorsqu’elles remontent le golfe de Gascogne depuis le Portugal pour se rendre le long des côtes françaises. Saint-Gilles Croix-de-Vie, premier port sardinier français sur la façade Atlantique ne pouvait être que la seule ville organisatrice.

Si la crise sanitaire du COVID n’a pas permis aux deux premières éditions de rejoindre le Portugal, ce fut bien le cas lors de la troisième édition, qui s’est déroulée du 3 au 19 juin 2022. Le départ a eu lieu le 5 juin et le retour s’est élancé le 14, après quatre jours de mer.

La Sardinha Cup revendique son rôle de course-école destinée à former des jeunes aux métiers de la course au large (skipper, préparateur, logistique, organisation de course, communication…) Une occasion unique de mettre en avant, auprès du public, l’univers maritime en présentant ses autres acteurs tels que pêcheurs, équipes des ports, gendarmerie maritime.

C’est dans les coulisses de cet évènement que l’équipe d’Envie Dehors et sa présentatrice Julie Hatttu ont pu pénétrer ce monde particulier de la grande famille de la course au large.

Parmi 22 équipages engagés en 2022, la jeune Charlotte Yven se lançait dans sa première grande aventure en tant que skipper désormais sélectionnée par Macif et son co-skipper Pierre Daniellot qui lui succède à la barre du Figaro Bénéteau Team Vendée Formation pour deux saisons. C’est une des nouveautés 2023.

Un autre skipper Benoit Tuduri rejoint également le team avec son propre bateau pour les mêmes raisons cette année. Julie a pu embarquer à bord de leur bateau quelques heures avant le départ, manœuvrer et dialoguer avec eux.

durée de la vidéo : 00h02mn53s
la skipper Charlotte et Pierre Danielo invite Julie Hattu dans leur bateau ©Les nouveaux jours Productions

Le jour du départ, les pontons accueillent toute l’équipe, mais aussi les proches des skippers. Les parents de Charlotte sont là pour dire au revoir et encourager leur fille.

Charlotte Yven et Pierre ont terminé 15 ème de cette édition. Les voilà tous les deux prêts à remettre çà !

durée de la vidéo : 00h02mn37s
Les parents de Charlotte sur le ponton avant le départ de leur fille ©Les nouveaux jours Productions

Le Figaro 3 : le monocoque idéal pour la course au large

Concentré de technologie et d’innovation, Le Figaro Bénéteau 3 est le premier monocoque monotype à foils de série jamais imaginé. Il est le fruit d’une collaboration entre les meilleurs experts du groupe Bénéteau et le cabinet d’architecture Van Peteghem Lauriot-Prévost (VPLP), architecte des deux derniers bateaux vainqueurs du Vendée Globe.

Concernant ses dimensions, la longueur de sa coque est de 9,75 mètres pour 3,40 mètres de large. Il mesure 10.85 mètres de hauteur pour un poids de 2900 kilogrammes.

Question technique, celui-ci est très performant grâce aux foils. Ils permettent au bateau d’améliorer le moment de redressement et donc les performances du bateau. Aujourd’hui, ces voiliers planent littéralement sur les flots.

Mais tous ces aspects ainsi que les performances des bateaux n'expliquent pas l'engouement du public et des skippers pour les courses au large. Morgan Lagravière vainqueur de la Sardinha Cup 2021 a son avis sur la question.

durée de la vidéo : 00h00mn57s
le skipper de l'édition 2021 parle de l'engouement pour les courses au large ©Les nouveaux jours Productions

 Le team dispense des formations théoriques et des mises en pratique lors de cas réels comme les projets nautiques du Team sur les championnats de France. L’élève à la fin de son cursus a normalement toutes les cartes en main pour être en pole position lors d'embauche ou pour créer son entreprise. Une douzaine de sociétés a été ainsi créée depuis 2013.

Contrairement à une idée reçue, les propriétaires de bateau s’amarrent peu de temps dans les ports vendéens et les projets nautiques ne s'installent pas en Vendée par manque de services. Il s’agit donc d’attirer des jeunes et de créer des vocations, car le tourisme flottant et les projets sportifs ont de l’avenir à l’instar des grandes courses nées avant ou après le célèbre Vendée Globe.

Le rêve, c'est d'aligner un bateau aux couleurs du Team sur la ligne de départ du Vendée Globe

Estelle Graveleau

directrice du Team Vendée Formation

Petit lexique de termes nautiques pour les nuls

Vous connaissez tous le rôle d’un architecte naval, d’un skipper, d’un préparateur physique ou d’un arbitre de course, mais savez-vous ce qu’est un boat captain, un mesureur, un mateloteur ? Ce sont des tâches et des métiers moins connus mais essentiels à la bonne marche d’une équipe préparant un bateau de course. Le Team référence 29 métiers de la voile pour les sportifs, les techniciens, les personnels administratifs, les communicants et les futurs responsables de fédération ou de clubs. Voici un petit lexique de quelques-uns des métiers d’une filière qui a du mal à recruter.  

-Directeur technique : Il dirige l’équipe sportive en assurant le lien entre la direction de sa structure, les entraîneurs, et les navigateurs.

- Navigateur : Il est le capitaine du bateau. Il doit être polyvalent, que ce soit en solitaire ou en équipage, d'un point de vue technique, sportif ou en communication

- Nutritionniste : La nutrition d'un sportif doit s'adapter à des besoins spécifiques liés à l'effort et pour optimiser l'apport et l'utilisation de l'énergie dans le corps, la récupération et la réparation musculaire.

- Boat captain : Toujours aux petits soins pour le support. Il coordonne l’ensemble de la partie technique. Il est le second du navigateur

- Gréeur mateloteur : Il réalise l'installation et la maintenance de matériels et équipements spécifiques embarqués, dans un objectif d'amélioration, de mise et de maintien en état et en conformité du bateau, pour la navigation, selon la réglementation, les normes et besoins du navigateur.

- Accastilleur assure le montage, la pose, l’ajustage et le réglage de l’accastillage des bateaux et navires de plaisance : taquets, winches, poulies, gouvernail et autres accessoires de pont. Il travaille sur le pont et les superstructures (mâts, gréements, voiles). Il pose les éléments d’aménagement de l’espace habitable (balcons, mains courantes, hublots), dont il assure l’étanchéité.

- Responsable Electronique et Energies : Il valide tous les circuits du bateau, installe les nouveaux capteurs et met en place les nouveaux ordinateurs de bord.

- Responsable gréement Il s’occupe du mât, des cordages et des voiles.

- Voilier : a en charge, le choix des tissus, la définition des formes, en fonction de la jauge ou du gréement, la fabrication, la finition, des essais et réglages  

- Responsable Voilier Performance : Il est en charge d’analyser toutes les données techniques du bateau, d’assurer une veille concurrentielle, pour proposer les optimisations pour un bateau fiable et performant. C’est une personne d’expérience.

- Mesureur : Personne habilitée à vérifier la conformité d’un bateau par rapport aux règles de la classe, et à émettre un certificat de conformité, à l’issue d’une séance de certification initiale. 

- Organisateur nautique : Spécialiste des activités exercées dans les eaux maritimes et susceptible d’appeler des mesures particulières d’organisation et d’encadrement en vue d’assurer la sécurité des participants et des spectateurs.

- Secrétaire administrative : Elle participe à la gestion financière, économique et administrative du projet.

- Chef de projet : Il est en charge des contours du projet, aspects opérationnels,  communication, gestion des bases de données, choix des prestataires internes et externes.

Saint Gilles-Croix-de-Vie : une station balnéaire authentique

Saint Gilles-Croix-de-Vie est une station balnéaire qui n’a pas vendu son âme aux bétonneurs et aux promoteurs immobiliers. Pas de grands immeubles sur le port ou sur ses côtes. Le village a su garder vierges les abords de ses 3,5 kilomètres de plages de sable, ses vieux quartiers, ses cinq marchés par semaine et ses nombreuses villas de la Belle Epoque.

La ville est née en 1967 de la fusion de deux anciennes communes voisines, farouches rivales pendant longtemps, situées de chaque côté de la rivière la Vie : Croix de Vie et Saint Gilles sur Vie. Aujourd’hui, plus de 7 500 habitants y vivent à l’année et pendant la saison estivale, sa population est multipliée par 10.  

Situé face à l’île d’Yeu, il est devenu depuis de nombreuses années l’un des principaux ports français de la façade atlantique et grâce à la pêche et la commercialisation de la sardine, il a obtenu le label "Site Remarquable du Goût ". Entre 2000 à 3000 tonnes sont débarquées au port de pêche chaque année, d’avril à début octobre et fait l'objet de deux rendez-vous fameux "le printemps de la sardine" d’avril à début mai et "la fête de la sardine" fin juillet.

Si par chance, hasard ou par choix, vous vous rendez là-bas, vous ne pourrez pas passer à côté de quelques incontournables : le vieux Saint-Gilles, quartier le plus ancien de la ville datant du moyen âge, le "petit Maroc" qui rappelle la vie simple des marins de l’époque et son origine qui fait référence au passé maritime de la ville. Au XVIe siècle, les descendants des Morisques d’Espagne, surnommés Marocains, fuyaient leur pays en raison des conflits liés à la religion. Ils ont emmené avec eux leurs techniques de pêche qui vont bouleverser la vie économique de la ville.

Non loin de là, vous n’échapperez pas au quartier de Boisvinet et à ses villas balnéaires construites par de riches industriels au 19ème siècle. Ces maisons rivalisent toutes de fantaisie, de couleurs et de matériaux inédits pour l’époque.

Allez donc siroter un verre dans l’un des nombreux bistrots autour du port de plaisance (1 100 places à flots et qui a la réputation d’être accessible à toute heure de la marée). Sans oublier le port de pêche qui compte une flottille de 42 navires, 100 marins pêcheurs avec 1 criée informatisée et 10 ateliers de mareyage.

Si vous aimez la bronzette, la Grande Plage et celle de Boisvinet sont pour vous. Si vous préférez la pêche, il est fortement conseillé d’aller découvrir le nouveau centre de découverte de la pêche en mer ou de pratiquer grâce à des pros, le temps d’une demi-journée ou d’une soirée. Des marins pêcheurs expérimentés vous donneront conseils et astuces pour ne pas rentrer bredouille. Pour cela et toutes les activités proposées (excursions en mer, vélo, visites guidées), renseignez-vous au : 02 51 55 03 66, à l’Office de tourisme

Envie Dehors diffusé ce dimanche 29 janvier à 12h55.

Production : Les Nouveaux Jours Productions

réalisation : Gildas Corgnet

Rédaction en chef : Alexandra Lahuppe

► À voir sur france.tv dans notre collection Envie Dehors !

► Retrouvez l'ensemble de nos programmes sur france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité