Raffinerie de Donges : fin de l'enquête publique, plutôt favorable au contournement ferroviaire

La raffinerie Total à Donges est traversée par une voie ferrée
La raffinerie Total à Donges est traversée par une voie ferrée

La voie ferroviaire pourrait ne plus passer par la raffinerie. Une idée bien accueillie si l'on en croit les premières estimations de l'enquête publique, qui s'est achevée ce mercredi 19 juillet. 

Par Cathy Dogon

Les Dongeois avaient jusqu'au 19 juillet pour s'exprimer à propos du contournement de la raffinerie de leur ville. L'enquête publique s'est achevée hier. 

La ville de Donges accueille en effet une raffinerie. Celle-ci est traversée par une voie ferroviaire. La déplacer permettrait, selon la SNCF, de "réduire l’exposition aux risques industriels, pérenniser l'activité de la raffinerie et des sites attenants (dont le Grand Port Maritime de Nantes – Saint-Nazaire) et améliorer l’accès à la desserte ferroviaire de Donges". 

Selon les premières estimations, l'étude de la population pencherait majoritairement pour un accord. Quatre associations de défense de l’environnement dont l’Union départementale des associations de protection de la nature (UDPN), France nature environnement, Bretagne-Vivante, et la Ligue de protection des oiseaux, sont elles aussi favorables à ces travaux. Elles demandent néanmoins des mesures compensatoires pour l’environnement et la mise en place d’un comité de suivi.

Les travaux sont estimés à 150 millions d'euros. En août, s'amorcera la phase d'études d'avant projet. L'approbation ministérielle est prévue pour le premier semestre 2018. 

En attendant, les riverains ont jusqu'à septembre pour profiter du PARI : Programme d’Accompagnement aux Risques Industriels.



Sur le même sujet

La Roche-sur-Yon : des parents d'élèves se mobilisent contre l'expulsion d'une famille albanaise

Près de chez vous

Les + Lus