VIDEO. Un record national battu lors du match de volley Nantes-Rezé/Tours

Habitué à battre ses propres records d'affluence, le club métropolitain de volley NRMV (Nantes Rezé Métropole Volley) a battu ce samedi soir le record national du nombre de spectateurs pour un match de Ligue A de volley : 4725 spectateurs dans la salle de la Trocardière à Rezé.

Peut-on parler de défaite pour cette rencontre entre le premier et le deuxième de la ligue A du championnat de France de volley-ball samedi soir à Rezé ?

Le deuxième, le Nantes Rezé Métropole Volley-ball, recevait le premier, le Tour Volley-ball, dans la belle salle de Rezé. Trois sets serrés avec, à chaque fois une victoire des Tourangeaux. Le résultat est sans ambiguïté.

Mais ce qu'on notait aussi et surtout en fin de soirée, c'était le record du nombre de spectateurs pour un match de Ligue A de volley-ball : 4725 personnes ! 

3000 spectateurs en moyenne

Depuis le début de cette saison, le public est venu en nombre dans la salle de la Trocardière, quittant la plus petite salle Arthur Dugast pour plus grand et plus beau. 

Beaucoup étaient venus pour la première fois ce samedi soir, découvrant à la fois les lieux et l'équipe. Et puis, il y avait les habitués, de plus en plus nombreux. Le NRMV attire, dit-il, en moyenne, près de 3000 spectateurs à domicile depuis qu'il a investi cette salle.

"C'est un match de haut niveau et c'est toujours agréable d'avoir une salle avec plein d'ambiance, s'enthousiasme un spectateur qui suit le NRMV et qui a connu la précédent salle Dugast. Et quand on joue les premières places de la première division, ça incite à venir plus fréquemment."

"Il y a vraiment une envie de gagner !"

Quelques rangs plus loin, Estelle, qui a découvert le volley au lycée, adore ce sport. Elle connaît bien la salle de la Trocardière où elle vient régulièrement assister à tous types de rencontres de sport collectif. Elle apprécie l'ambiance du HBCN (handball) mais aussi la hargne du NRMV.

"Sur le terrain, dit-elle, il y a vraiment une envie de gagner et avec un entraîneur qui est extraordinaire, un international, ex entraineur de Tours. Les joueurs sont très battants, c'est ce que j'aime dans le sport."

Théo s'est abonné depuis le début de cette saison. Il apprécie aussi l'ambiance des matchs du club et de la salle. 

"Très peu de défaite et une belle ambiance à chaque fois, résume-t-il. Leur jeu est très propre avec une attaque qui fait régulièrement mouche. Il n'y a pas grand chose à redire sur la qualité de jeu."

"Ce qui est important, c'est de pouvoir faire rêver des gens pour le volley"

Sur le parquet, la soirée a été cependant plus décevante. Tours s'est imposé 3 sets à 0, bénéficiant notamment de nombreuses fautes de l'équipe nanto-rezéenne et imposant, pour sa part, une très bonne défense.

"Quand  tu prends 3-0 chez toi, c'est que le plus fort a gagné", reconnaît humblement Hubert Henno, l'entraineur du NRMV qui précise que le NRMV est toujours deuxième et offre un bon spectacle à son public.

"Ce qui est important, dit-il, c'est de pouvoir fidéliser, de pouvoir faire rêver des gens pour le volley. Et faire venir 4600 personnes (4725 en fait !) c'est vraiment bien. On va retenir ça ce soir. On essayera de se rattraper en play off."

"C'est un régal de jouer dans cette salle"

Thibault Thoral, réceptionneur-attaquant au NRMV, admet lui aussi une différence de niveau avec le leader Tours. 

"On va essayer de garder cette deuxième place jusqu'à la fin du championnat", déclare-t-il.

Le joueur apprécie toutefois la fidélité du public qui vient en nombre dans cette grande salle.

"Le club a clairement passé un cap cette année, dit-il. C'est un régal de jouer dans cette salle. On la remplit. Les gens prennent du plaisir à nous voir jouer. On est l'équipe en France qui ramène le plus de public, c'est fou, on adore jouer dans des ambiances comme ça."

►voir le reportage de David Jouillat, Cyril Dudon et Nathalie Saliou-Tendron

durée de la vidéo : 00h01mn57s
Record d'affluence pour le match Nantes-Rezé/Tours en volley-ball. ©France Télévisions David Jouillat, Cyril Dudon et Nathalie Saliou-Tendron

En Loire-Atlantique, le niveau de volley-ball est assez élevé avec trois équipes qui jouent en élite, le NRMV, Saint-Nazaire et l'équipe féminine des Neptunes de Nantes.

Olivier Quentin avec David Jouillat