Loire-Atlantique : 5 idées de sorties pour prendre l'air à Saint-Nazaire et ses environs

Dix kilomètres, pas plus. C'est pas Venise, mais c'est mieux qu'un seul kilomètre pour prendre l'air autour de chez soi, non ? Tel est le rayon de sortie autorisée par le gouvernement. Alors chiche ! Allons voir ce qu'il est possible de découvrir autour de Saint-Nazaire, histoire de prendre l'air. 

Pointe de Mindin, à Saint-Brévin. Une table face à l'estuaire, l'Atlantique et l'horizon. Pour un café, un pique-nique, un goûter en plein air, à moins de dix kilomètres de Saint-Nazaire, c'est possible.
Pointe de Mindin, à Saint-Brévin. Une table face à l'estuaire, l'Atlantique et l'horizon. Pour un café, un pique-nique, un goûter en plein air, à moins de dix kilomètres de Saint-Nazaire, c'est possible. © C.François France Télévisions

Cinq idées de balades, à moins de dix kilomètres de Saint-Nazaire, voilà pour le thème imposé, le reste est libre. Autant dire que le choix est subjectif et la liste non exhaustive. N'oubliez pas au passage d'emporter l'offre de découverte de Saint-Nazaire Tourisme pour une ressource inépuisable d'idées, mais en attendant, si vous avez envie de prendre l'air sans sortir du cadre légal du moment, suivez nous ! 

 

Saint-Nazaire : pour prendre l'air, prendre de la hauteur

Le lieu est connu puisqu'il est tout près du Ruban Bleu et du supermarché d'un côté, du bassin et du Petit Maroc de l'autre. La base des sous-marins voit passer beaucoup de monde au milieu de ses alvéoles ouvertes à tous. Mais qui prend la peine de prendre le pont des deux siècles ? Ce pont aux allures de rampe de lancement vous propulse à la force de vos jambes sur le toit de la ''base sous-marine'' (qui n'a rien de sous-marin mais abritait des sous-marins, la confusion est commune).

Le pont des deux siècles a donné naissance au nouveau quartier Ville-Port, il débouche sur le toit de la base.
Le pont des deux siècles a donné naissance au nouveau quartier Ville-Port, il débouche sur le toit de la base. © C.François France Télévisions

Une fois arrivé(e) sur le toit de la base, vous avez le libre choix du parcours, mais une chose s'impose : accéder au point culminant afin de profiter d'un des plus beaux panoramas de la presqu'île : le port de Saint-Nazaire et l'estuaire de la Loire.

Les habitués comme les primo-visiteurs ne s'y trompent pas : la vue est incroyable. Au premier plan, le bassin de Saint-Nazaire, avec, sur la droite, l'océan atlantique et l'entrée sud du port pour les bateaux de service et de commerce, le quartier du Petit Maroc.

Venus du large, les bateaux de commerce ou de service passent dans le sas sud avant d'entrée dans le bassin du port.
Venus du large, les bateaux de commerce ou de service passent dans le sas sud avant d'entrée dans le bassin du port. © C.François France Télévisions

En face : l'écluse fortifée doublée de l'écluse Est dédiée aux bateaux de pêche et de plaisance, les infrastructures portuaires et en arrière plan, les paquebots et les portiques des chantiers navals. Au loin, le pont de Saint-Nazaire et encore plus loin, les quais de Montoir, de Donges et, tout au fond, l'éolienne du Carnet et la centrale thermique de Cordemais !

Comme Nina et Anne-Aëlle, vous pouvez scruter les détails du panorama grâce au téléobjectif présent à demeure
Comme Nina et Anne-Aëlle, vous pouvez scruter les détails du panorama grâce au téléobjectif présent à demeure © C.François France Télévisions

Au sud de la Loire, les quais de Paimboeuf, le parc éolien et Saint-Brévin. Plusieurs dizaines de kilomètres de panorama sous les yeux, à contempler entre ciel et mer, à hauteur de goëland. Et tout cela, vous pouvez aussi l'observer au téléobjectif, après verserment d'un euro pour la prestation.

La base des sous-marins mesure 300m de long. Son toit n'est pas partout accessible mais sur la plus grande partie, il vous sera possible de déambuler, de découvrir une expo photo, de parcourir en surplomb le Jardin des Euphorbes de Gilles Clément, l'incroyable jardinier auteur d'une autre oeuvre sur le même site : la forêt de trembles. La biennale d'art contemporain Estuaire a fait appel à Gilles Clément voilà plusieurs années et celui-ci a décidé d'amener du végétal vivant sur un toit en béton.

Le Jardin des Euphorbes, de Gilles Clément. Et au milieu coule une rivière....
Le Jardin des Euphorbes, de Gilles Clément. Et au milieu coule une rivière.... © C.François France Télévisions
Entre le Jardin des Euphorbes et la forêt de trembles, une expo photo à ciel ouvert qui vous emmène ailleurs.
Entre le Jardin des Euphorbes et la forêt de trembles, une expo photo à ciel ouvert qui vous emmène ailleurs. © C.François France Télévisions

De l'autre côté du bassin portuaire, la ville de Saint-Nazaire s'offre au regard panoramique, là aussi. Le Théâtre Simone Veil, la place de l'Amérique Latine et les constructions les plus récentes émergent de l'horizon deux-trois étages de la reconstruction, la densification se lit dans le paysage. 

Mais, égaré(e) dans vos pensées en altitude, vous avez perdu la notion du temps, alors, avant de redescendre, inscrivez sur votre parcours le réflexe ''cadran solaire'', calculez deux heures d'écart en cette période estivale et vous amorcerez votre descente en parfaite adéquation avec le monde des terriens.

Le cadran solaire, conseils à l'appui, vous donnera l'heure exacte donnée par notre astre préféré, puis convertissez!
Le cadran solaire, conseils à l'appui, vous donnera l'heure exacte donnée par notre astre préféré, puis convertissez! © C.François France Télévisions

 

Pornichet et son jardin dynamique

Toujours à moins de dix kilomètres de Saint-Nazaire, nous voici à l'entrée de Pornichet. Entrée Est ou entrée Nord, vous arrivez par l'hippodrome, cette zone humide transformée en champ de courses hippiques. Garez votre voiture et devenez piéton, vous, les cyclistes, vous pouvez continuer sur votre véhicule !

Le rythme de la balade vous permet tout d'abord d'observer que l'eau n'a pas disparu de ce marais. Elle est juste ''gérée'' et semble faire bon ménage avec les promeneurs et les sportifs qui peuvent marcher en zone humide grâce à des jetées en bois surpombant roseaux et autres plantes aux pieds dans l'eau.

Une allée en bois en cul de sac qui mène ne nulle part sauf à la découverte d'une zone humide, juste sous vos pieds.
Une allée en bois en cul de sac qui mène ne nulle part sauf à la découverte d'une zone humide, juste sous vos pieds. © C.François France Télévisions

Balade découverte ou balade sportive ?

Le tout est d'avoir le choix, non ? Ces deux dames qui promènent leur chien en laisse n'ont que faire du sport aujourd'hui. L'heure est à la discussion. En cette période qui nous rend toutes et tous moins bavards, une bonne ''causerie'', ça fait le plus grand bien. Surtout qu'ici, on est au calme, on a de l'espace, on a de l'air et encore de l'espace...les tours métalliques et en couleurs qui jalonnent le parcours ? Pas le temps d'y grimper aujourd'hui, on discute ! On reviendra demain, avec les enfants, ou les petits enfants.

La marche peut être lente ou dynamique, selon l'envie de la copine, de la maîtresse ou du chien...on est bien!
La marche peut être lente ou dynamique, selon l'envie de la copine, de la maîtresse ou du chien...on est bien! © C.François France Télévisions

Sur le parcours, on peut s'intéresser aux plantes, aux arbres, mais aussi à ces étranges poteaux de bois rassemblés en différents endroits et qui semblent attirer des promeneurs en tenue de sport. Ni totems, ni objets d'art brut, ce sont des supports pour exercices physiques. Slaloms, haies, barres de pompes ou plots d'équilibre....en goûtant à tous ces poteaux de torture qui contribuent à l'entretien du corps et de sa santé, on est sûr en plus de bien dormir le soir.

À deux pas de la ligne droite de l'hippodrome, un parcours d'obstacles praticables à tout âge, ou presque.
À deux pas de la ligne droite de l'hippodrome, un parcours d'obstacles praticables à tout âge, ou presque. © C.François France Télévisions

En début ou fin de parcours, suivant votre entrée dans le parc paysager de Pornichet, des aires de jeux et de sport sont proposées, adaptées à la classe d'âge de vos enfants ou petits enfants, de quoi libérez les énergies et jouer la carte santé tout en se faisant plaisir.

Aménagements ludiques et sportifs sont proposés : supports d'escalade, balançoires, terrains de basket, skate parc...
Aménagements ludiques et sportifs sont proposés : supports d'escalade, balançoires, terrains de basket, skate parc... © C.François France Télévisions

À deux pas de tout, ce parc paysager offre une possibilité de balade placée sous le signe de la détente ou du sport, selon l'envie, à quoi vient s'ajouter l'environnement d'une zone humide, sa biodiversité et le respect qu'elle mérite.

Dans ce parc paysager, une partie des espaces verts sont entretenus par des chèvres des fossés, c'est l'éco-pâturage.
Dans ce parc paysager, une partie des espaces verts sont entretenus par des chèvres des fossés, c'est l'éco-pâturage. © C.François France Télévisions

 

Saint-André-des-Eaux, la bien nommée

Aux portes de la Brière côté sud ouest, Saint-André-des-Eaux offre de magnifiques idées de balades. Plus on se rapproche de ce marais, plus le temps ralentit et le calme s'impose. Et puis, à un moment, il n'y a plus que les oiseaux. À écouter d'abord, pour essayer de les reconnaître.

Certains se laissent deviner en apparaissant tout près, d'autres gardent leurs distances et leurs mystères. Histoire de vous repérer un peu, jetez un coup d'oeil à la cartographie proposée par le Parc Naturel Régional de Brière.

Port de la Chaussée Neuve, chalands en attente de déconfinement. La Brière, elle, est là, sous vos yeux, à l'infini.
Port de la Chaussée Neuve, chalands en attente de déconfinement. La Brière, elle, est là, sous vos yeux, à l'infini. © C.François France Télévisions

En partant de la Chaussée Neuve par exemple, la balade se fait à pîed ou à vélo, en suivant les itinéraires balisés du GRP Tour de Brière par exemple, ou des boucles plus modestes et abordables en un jour ou une demie-journée. 

Au milieu de la végétation luxuriante de Brière, suivre les balises du sentier de randonnée est un bon réflexe.
Au milieu de la végétation luxuriante de Brière, suivre les balises du sentier de randonnée est un bon réflexe. © C.François France Télévisions

Pour tous les amateurs de nature, le plaisir est de chaque instant, notamment au printemps. À chaque pas, il est possible de voir ou entendre la faune s'activer. En ce moment, les oiseaux de toutes tailles sont occupés. Du grand cygne sauvage au discret foulque noir, en passant par l'aigrette garzette, la spatule, le buzard des roseaux ou les oiseaux de mer en cure d'eau douce, chasse, pêche, nature et tradition sont au coeur du marais.

Moins farouches que les oiseaux sauvages, les poneys pâturent en attendant de promener à nouveau les touristes.
Moins farouches que les oiseaux sauvages, les poneys pâturent en attendant de promener à nouveau les touristes. © C.François France Télévisions

Une balade en Brière, en ce printemps confiné, est une idée lumineuse pour le corps et l'esprit. Les grands horizons, l'omniprésence de l'eau,  la faune et la flore en ébullition, le calme ambiant font de cette destination de Saint-André des Eaux une rélle source de bien-être.

Les balades à pied ou à vélo sont accessibles, par exemple, à partir de la Chaussée Neuve, à Saint-André des Eaux
Les balades à pied ou à vélo sont accessibles, par exemple, à partir de la Chaussée Neuve, à Saint-André des Eaux © C.François France Télévisions

 

Voir Rozé et ne plus en partir

C'est LA révélation de ce bouquet de balades que nous vous proposons. Le site de Rozé sort d'une mue sans précédent. Récemment encore, un vieux pont reliait un vieux café et une vieille maison d'éclusier par un chemin qui descendait vers l'observatoire de la Réserve Pierre Constant. 

Puis, surgi d'un terrain nu à l'arrière du café, une tour de guet, une grande halle ouverte, une aire de pique-nique, un skate parc, un parking à voitures, un autre pour vélos, une cale de mise à l'eau, des gradins le long du Brivet...tout simplement magique !

Le poteau suffit à peine pour présenter l'offre proposée sur le site du port de Rozé, immersion en Brière garantie.
Le poteau suffit à peine pour présenter l'offre proposée sur le site du port de Rozé, immersion en Brière garantie. © C.François France Télévisions

Comment choisir parmi toutes ces propositions ? Vertige ou pas vertige, l'attirance se dirige naturellement vers cette tour métallique, haute de 24 m, qui, par paliers avec balcons, vous hisse parmi les oiseaux.

Le Café du Pont, la maison de l'éclusier, le Brivet et le nouvel aménagement du port de Rozé.
Le Café du Pont, la maison de l'éclusier, le Brivet et le nouvel aménagement du port de Rozé. © C.François France Télévisions

Un seul conseil pour rendre cette randonnée verticale inoubliable : les jumelles. C'est le conseil de cette famille, venue la première fois sans, et la seconde fois avec quatre paires, pour en faire profiter petits et grands le plus longtemps possible !

La générosité a fait le reste et nous avons pu ''goûter'' au plaisir des yeux à capacité augmentée. Une fois de plus en Brière, le temps ralentit sans se figer, puisqu'ici tout est vivant !

Les jumelles vous emmènent encore plus loin dans le paysage et l'observation du vivant, en haut de la tour de Rozé.
Les jumelles vous emmènent encore plus loin dans le paysage et l'observation du vivant, en haut de la tour de Rozé. © C.François France Télévisions

Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, nous avons pu constater à l'oeil nu que les hirondelles étaient arrivées. Les premières aperçues cette année. Avec un thermomètre flirtant avec le zéro en ce moment, le prix des insectes a dû flamber! Souhaitons leur rapidement quelques degrés supplémentaires, à elles ainsi qu'à ces cigognes qui tournoient dans le ciel, juste devant nous.

D'une envergure unique et remarquable, ces grands traits noir et blanc dans le ciel avec leur grand nez rouge orangé ont passé l'hiver ici, pour certaines, d'autres viennent de se poser en Brière et préparent la saison des amours et la nichée. Entre deux balades, il vous sera possible de suivre ce printemps des cigognes à distance.

Dans le ciel de Rozé, à l'aide d'un simple smartphone, une cigogne survole le village briéron.
Dans le ciel de Rozé, à l'aide d'un simple smartphone, une cigogne survole le village briéron. © C.François France Télévisions

Pour celles et ceux que les cigognes intéressent, Saint-Nazaire Tourisme propose à la saison une visite guidée sur la commune de Trignac.

Un dernier conseil, le paysage briéron s'offre depuis la tour vers l'ouest, c'est donc la lumière du matin ou de fin de matinée qui vous offrira la meilleure vue sur le marais. Le soir, le soleil couchant sera juste en face, ça peut faire une jolie photo, mais pour observer la nature, ce sera plus dur.

Une fois en bas, soit les enfants restent sur place pour jouer, et les adultes font une pause à la table de pique-nique ou devant le Brivet, soit la balade les emmène de l'autre côté du pont, sur le chemin de randonnée soit vers le port de Rozé, récemment réaménagé et conçu pour la découverte en chaland, le véhicule briéron par excellence.

Une chose est sûre, tout ne se fait pas forcément en un jour, Rozé est accessible toute l'année, sauf consignes sanitaires, à chacun de choisir son moment de balade.

Vu du pont de l'écluse, le nouvel aménagement de Rozé avec sa tour et sa grande halle équipée en photovoltaïque
Vu du pont de l'écluse, le nouvel aménagement de Rozé avec sa tour et sa grande halle équipée en photovoltaïque © C.François France Télévisions


Franchir la Loire pour mieux voir Saint-Nazaire

Il suffit de passer le pont....comme dit la chanson. Une fois la Loire franchie avec, au passage du pont,  le plaisir d'un panorama à couper le souffle, prendre la première sortie à droite, puis à droite encore et vous voici au bout du bout de la Loire : à Mindin, sur la commune de Saint-Brévin.

Une fois franchi la Loire par le pont de Saint-Nazaire, Mindin offre la possibilité d'admirer l'ouvrage qui a permis cela
Une fois franchi la Loire par le pont de Saint-Nazaire, Mindin offre la possibilité d'admirer l'ouvrage qui a permis cela © C.François France Télévisions

Du même endroit, de cette pointe de Mindin où le fleuve rejoint l'océan, on peut voir et même regarder Saint-Nazaire. Sur la ligne d'horizon, tout ce qui fait de cette ville un site unique : le port, les chantiers navals, les paquebots, les silos, la cheminée de l'Usine Elevatoire, le Petit Maroc, le Vieux Môle...et les bateaux de commerce qui entrent et sortent, transportant sable, pétrole, voitures et autres conteneurs...

Mais en parcourant quelques mètres vers le sud, le long de la promenade dominée par un blockhaus devenu aveugle, le tableau change totalement de composition : Saint-Nazaire et l'estuaire sont toujours là, mais une étrange créature a fait son apparition : le Serpent d'Océan.

L'oeuvre Serpent d'Océan s'est installée dans le cadre de la biennale d'art contemporain Estuaire 2011, à Saint-Brévin.
L'oeuvre Serpent d'Océan s'est installée dans le cadre de la biennale d'art contemporain Estuaire 2011, à Saint-Brévin. © C.François France Télévisions

A Mindin, à la pointe du Nez de Chien, il y a l'avant et l'après Serpent d'Océan. Jadis un endroit où les eaux troubles de l'estuaire n'attiraient que quelques marins du coin et les promeneurs du dimanche, le lieu est devenu quasiment incontournable pour qui n'a pas encore vécu cette rencontre avec le monstre marin.

Et pour celles et ceux qui ont déjà connu la sensation, la suivante sera différente, et celle d'après aussi, tant il est presque impossible de venir et revenir avec la même lumière et la même hauteur de marée. Il est possible de voir tout cela sur internet, tant le lieu a été partagé sur la toile, mais venir physiquement regarder la bête en face et l'imaginer se mouvoir, gueule béante, tout d'un coup sur le sable, relève d'un moment initiatique.

Jamais gueule de monstre n'a attiré autant de monde que celle du Serpent d'Océan. Merci Huang Yong Ping !
Jamais gueule de monstre n'a attiré autant de monde que celle du Serpent d'Océan. Merci Huang Yong Ping ! © C.François France Télévisions

À quelques mètres de là, derrière le blockhaus aveugle dont les caméras surveillent le Serpent d'Océan, un tout autre site entoure le Musée de la Marine de Mindin, un ancien fort construit fin XIXème, c'est son jardin. Rien n'y est droit ni plat mais tout y est joli et abrité du vent. Ici les canons du Juste, navire coulé en 1759 durant la Bataille des Cardinaux, veillent sur le lieu.

Un jardin d'inspiration littorale, avec des ganivelles qui luttent contre les tempêtes de sable, et le musée de la Marine
Un jardin d'inspiration littorale, avec des ganivelles qui luttent contre les tempêtes de sable, et le musée de la Marine © C.François France Télévisions

À la sortie du jardin, une aire de jeux pour jeunes enfants s'offre au promeneur en famille, au pied d'une butte en herbe, dernière obstacle avant l'océan. Sur le haut de cette butte, deux bancs encadrent une table en bois à la vue imprenable sur l'infini, on y resterait jusqu'à la nuit....

Pointe de Mindin, à Saint-Brévin. Une table face à l'estuaire, l'Atlantique et l'horizon. Pour un café, un pique-nique, un goûter en plein air, à moins de dix kilomètres de Saint-Nazaire, c'est possible.
Pointe de Mindin, à Saint-Brévin. Une table face à l'estuaire, l'Atlantique et l'horizon. Pour un café, un pique-nique, un goûter en plein air, à moins de dix kilomètres de Saint-Nazaire, c'est possible. © C.François France Télévisions

Voilà, nous venons de faire ensemble cinq itinéraires qu'il vous reste désormais à vous approprier, avec toutes les variantes qui pourront vous faire plaisir et vous apporter tout l'oxygène dont nous manquons depuis trop longtemps.

Bonnes balades à tous!

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie environnement covid-19 santé société confinement