• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Loire-Atlantique, l'algue dinophysis prolifère, le périmètre d'interdiction de ramassage des coquillages (encore) élargi

© C.François France 3 Pays de la Loire
© C.François France 3 Pays de la Loire

Elle peut entraîner des diarrhées et des vomissements. L'algue dinophysis contamine actuellement les coquillages entre la baie de Pont-Mahé et Saint-Michel-Chef-Chef. Leur ramassage et leur consommation sont interdits jusqu'à nouvel ordre.

Par Eleonore Duplay

La prolifération d'algues dinophysis n'en finit pas sur le littoral. Cette algue produit une toxine qui peut entraîner des troubles digestifs, diarrhées ou vomissements qui surviennent entre une demi-heure et quatre heures après la consommation des coquillages.

La préfecture de la Loire-Atlantique a donc, une nouvelle fois, prolongé l'interdiction de ramasser et consommer les coquillages. Le périmètre d'interdiction de pêche et ramassage a également été élargi. Il s'étend désormais de la baie de Pont-Mahé, sur la commune d'Assérac, au sud Loire, à la Roussellerie à Saint-Michel-Chef-Chef.

"Les toxines produites par le dinophysis ne sont pas détruites à la cuisson. Il est conseillé aux consommateurs de ne pas ingérer et de détruire les coquillages provenant de la zone d’interdiction qui seraient encore en leur possession. Il est recommandé par ailleurs de ne pas consommer des coquillages dont l’origine géographique n’est pas connue ou apparaît incertaine", précise la préfecture de loire-Atlantique.

De nouvelles analyses sont prévues à compter du 10 juin afin de  prendre de nouvelles mesures, si nécessaire.
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus