• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Manif à Saint-Nazaire : le maire David Samzun réagit après un “envahissement” de l'Hôtel de Ville

Les opposants à la loi Travail devant l'Hôtel de Ville de Saint-Nazaire, le 9 juin 2016. / © Christophe François
Les opposants à la loi Travail devant l'Hôtel de Ville de Saint-Nazaire, le 9 juin 2016. / © Christophe François

Ce jeudi à Saint-Nazaire, les opposants à la loi Travail étaient une nouvelle fois mobilisés pour une une journée d'actions. Ils ont manifesté de la gare jusqu'à l'Hôtel de Ville où, selon la municipalité, il y a eu un "envahissement".

Par Valentin Gaborieau

A Saint-Nazaire ce jeudi, des militants CGT et opposants à la loi Travail étaient mobilisés pour une journée d'actions. Ce matin, ils bloquaient les voies de la gare de Saint-Nazaire, empêchant tout trafic des trains à destination ou au départ de celle-ci, notamment en protestation contre la SNCF qui n'aurait pas mis en place un train spécial pour pouvoir se rendre à la manifestation nationale du 14 juin.
© Christophe François
© Christophe François

A 10h30, un cortège est parti de la gare pour rejoindre, ensuite, l'Hôtel de Ville, l'arrivée de la manifestation.

L'Hôtel de Ville envahi

A l'arrivée du cortège, les manifestants auraient été à l'origine "d'un envahissement" de la mairie et "plusieurs personnels de la Ville de Saint-Nazaire" auraient "été molestés par ces manifestants" en plus de "divers dégradations ont été commises au sein des locaux" selon David Samzun, le maire PS de Saint-Nazaire, dans un communiqué. Il ajoute que la ville portera "plainte" afin "qu’une suite soit donnée à ces événements".

Tout en rappelant son "plein attachement au droit de grève", il déclare que "les démonstrations de violence ne font que desservir les causes défendues".

En conclusion, le maire appelle à "plus de mesure" et à la prise de "responsabilités" après avoir "entendu les personnes ayant envahi l’Hôtel de Ville promettre, sous les applaudissements, de revenir pour « tout casser » lors d’un prochain rassemblement".

Sur le même sujet

artOtech à Saint-Nazaire avec Ninon Brétécher, comédienne et metteure en scène

Les + Lus