Saint-Nazaire : la Marine du Maroc amarrée au Petit Maroc

Le Hassan II, amarré au quai du Commerce à Saint Nazaire, a été construit à Saint Nazaire. / © C.François
Le Hassan II, amarré au quai du Commerce à Saint Nazaire, a été construit à Saint Nazaire. / © C.François

Deux bâtiments de la Marine nationale du Maroc ont fait leur entrée ce matin dans le port de Saint Nazaire, dont un construit aux chantiers navals nazairiens. A leur bord, de jeunes marins marocains en formation mais également des soldats de plusieurs pays africains.

Par Christophe François

Il est 8h du matin, ce 6 avril. Un grand bateau gris entre dans le bassin de Saint Nazaire, escorté pour sa manoeuvre par deux remorqueurs, un devant, un derrière.

C'est la frégate de surveillance Hassan II. Comme son sistership, la frégate Mohammed V, elle a été construite aux chantiers de Saint-Nazaire et mise en service en 2002-2003.
Elle mesure 93,5 mètres pour un déplacement de 2850 tonnes. Cette frégate Hassan II dispose, en outre, d'une plateforme et un hangar pour un hélicoptère.
Le remorqueur Typhon libère la remorque de la frégate Hassan II afin de repartir chercher l'autre frégate marocaine dans l'estuaire. / © C.François
Le remorqueur Typhon libère la remorque de la frégate Hassan II afin de repartir chercher l'autre frégate marocaine dans l'estuaire. / © C.François

1 + 1 = 2 frégates


Une fois la frégate amarrée au quai du Commerce, les remorqueurs repartent dans l'estuaire pour prendre en remorque la frégate de type Sigma, Sultan Moulay Ismail, plus récente et construite aux Pays-Bas en 2012 par le chantier Damen.
Elle mesure 105 m pour un déplacement de 2300 tonnes et peut accueillir 110 personnes (équipages : 90 + passagers : 20). Avec une vitesse de pointe de 28 noeuds, elle est conçue pour le combat littoral mais peut aussi évoluer en haute mer.
La frégate marocaine Sultan Moulay Ismail, construite en 2012, entre dans le sas sud du port de Saint Nazaire. / © C.François
La frégate marocaine Sultan Moulay Ismail, construite en 2012, entre dans le sas sud du port de Saint Nazaire. / © C.François
Les deux bateaux gris de la Marine marocaine sont donc amarrés dans le quartier du Petit Maroc, pour une escale de routine.
Dès leur arrivée, les officiers et membres d'équipage étaient accueillis à quai par des officiers de la Marine Nationale française. Un cocktail protocolaire est prévu en fin de journée, à bord.
Les jeunes équipages en formation sont Marocains mais aussi des marins de plusieurs pays africains qui apprennent à naviguer, s'entraîner ensemble et découvrir le monde.
Maroc, Congo Brazzaville, Sénégal, Guinée Conakry, Togo, Bénin, Côte d'Ivoire, Cameroun...ces pays francophones ont envoyé plusieurs de leurs soldats en formation à l'Ecole Royale  Navale basée à Casablanca.
Escortées par les remorqueurs VB Typhon et VB Pouliguen, les deux frégates marocaines sont arrivées à Saint Nazaire. / © C.François
Escortées par les remorqueurs VB Typhon et VB Pouliguen, les deux frégates marocaines sont arrivées à Saint Nazaire. / © C.François

Le voyage des frégates et leurs équipages est prévu de durer 1 mois environ, en Europe. La prochaine destination devrait les amener aux Pays-Bas.

Après les ports militaires de Brest et Lorient, cette escale de bâtiments militaires marocains est une première à Saint Nazaire. Départ prévu lundi matin 9 avril. Mais pas de visite à bord durant le weekend.

 
 



Sur le même sujet

Les zadistes veulent rester

Près de chez vous

Les + Lus