Mort de Gérard Leclerc dans un accident d'avion : facteur humain ou défaillance technique, aucune piste n'est privilégiée à ce stade de l'enquête

48 heures après le grave accident d'avion qui a coûté la vie au journaliste Gérard Leclerc, à Michèle Monory, la fille de l'ancien président du Sénat, ainsi qu'à une troisième personne, dont l'identité n' a pas encore été dévoilée, l'enquête se poursuit avec les autopsies des corps. D'après les premiers éléments, un polytraumatisme grave est à l'origine du décès de Gérard Leclerc.

Les opérations d’autopsie des trois corps retrouvés après l'accident d'avion à hauteur de Lavau-sur-Loire, en Loire-Atlantique ont débuté ce jeudi 17 août à l’Institut médico-légal de Nantes.

D'après les premiers éléments que délivre ce jeudi Marie-Céline Loubaresse, la vice-procureure du tribunal judiciaire de Saint-Nazaire, "l’autopsie du corps masculin découvert le 16 août 2023 a mis en lumière l’existence d’un polytraumatisme grave à l’origine du décès. Des analyses adn urgentes sont en cours pour confirmer définitivement l’identité du corps".

Il est également précisé que "les opérations techniques de remontée de l’épave partielle de l’avion ont été achevées hier soir par les enquêteurs de la gendarmerie des transports aériens et les techniciens en investigations subaquatiques. Les constatations techniques sur cette épave sont actuellement en cours".

Crash inexpliqué 

La vice-procureure explique également que "l’enquête judiciaire entre dans une phase complexe et au long cours, d’analyse de l’ensemble des données techniques recueillies ou en voie de recueil, tant sur le vol, sur l'appareil, que sur son pilote". 

A ce stade des investigations, aucun élément déterminant ne permet d’orienter vers une piste plus particulière, entre facteur humain et problème machine.

Marie-Céline Loubaresse

Vice-procureure du tribunal judiciaire de Saint-Nazaire

Aucun signal de détresse

Mardi 15 août, il y a deux jours, l'avion piloté par Gérard Leclerc s'est crashé dans les zones marécageuses de la commune de Lavau, en bord de loire.

L'avion de tourisme avait décollé de l'aérodrome de Loudun mardi à 11h 07 à destination de la Baule. Gérard Leclerc, pilote aguerri, se rendait au concert de son demi- frère, le chanteur Julien Clerc prévu ce jeudi soir au parc des Dryades, dans la station balnéaire .

A 11 h42 , l'avion est sorti des radars. Aucun message de détresse n'a été envoyé.

Défaillance humaine? Ou défaillance technique? Les deux pistes ne sont pour l'heure pas écartées par les enquêteurs.

Mercredi, les corps des trois occupants de l'avion ont été retrouvés, non sans difficultés. Seule l'identité de la troisième personne qui se trouvait à bord de l'appareil n'a toujours pas été révélée. Selon des sources poitevines à l'aéroport de Loudun, la troisième personne décédée serait une octognéaire amie de Michèle Monory. 

Les autopsies des 3 corps se dérouleront ces jeudi et vendredi 18 août.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité