NOSTALGIE. À Saint-Nazaire, une exposition rend hommage à la marque SIMCA

durée de la vidéo : 00h02mn01s
Le « Garage » à Saint-Nazaire (ancien garage SIMCA jusqu’en 1980) accueille du 7 au 21 janvier 2024 une exposition autour de la marque de voiture SIMCA. ©Olivier Cailler/Christophe François/Nicolas Guilbaud

Le « Garage » à Saint-Nazaire accueille du 7 au 21 janvier 2024 une exposition autour de cette marque. Près de 200 voitures miniatures y sont présentées, ainsi que plusieurs objets estampillés SIMCA et une Aronde P60, un modèle lancé en 1959. Séquence nostalgie avec Olivier Cailler et Christophe François

Difficile de trouver meilleur endroit pour remettre à cette marque à l'honneur.

Car, si aujourd'hui "Le Garage" est, à Saint-Nazaire, un lieu culturel et créatif où travaille une dizaine d'artisans et artistes, il fut de 1958 à 1980, un véritable atelier-garage dédié à la marque SIMCA,  « Société Industrielle de Mécanique et Carrosserie Automobile ».

Ce n'est pas complètement un hasard si ce lieu a été choisi pour cette exposition.

Pour Jean, originaire de Pontchâteau, ce samedi est un grand jour. Collectionneur invétéré de la marque, à quelques heures de l'inauguration, il s'applique à coups de chiffon à rendre la plus rutilante possible son Aronde P60 de 1959. Ce modèle rare de la marque SIMCA, il la bichonne. Elle trône en bonne place parmi la vingtaine de voitures de sa collection.

"J'en ai trouvé une et j'ai bien aimé bricoler la SIMCA 1300 qui est relativement facile, très accessible et qui quand on est à l'intérieur offre une vue à 360 degrés".

Aronde, Simca 1000, Rancho, Bagheera, des voitures qui ont bercé l’enfance de Patrick Warin. Des SIMCA, il en a plus de 200 modèles miniatures dans sa collection. Et grâce à cette exposition, qu’il a initiée, il nous invite à retourner dans le passé.

"Toutes les générations vont trouver avec ces miniatures et cette histoire de SIMCA des points de repère dont ils vont se remémorer. 

SIMCA c'est une marque populaire, c'est-à-dire que c'est une marque qui s'est imposée en France grâce à un entrepreneur visionnaire, Enrico Teodoro Pigozzi, qui venait d'Italie, qui n'avait pas une grande formation technique d'ingénieur et qui a réussi avec l'aide de FIAT, bien sûr, à imposer une marque populaire et sympathique."

Patrick Warin

Organisateur de l'exposition SIMCA

Si les classes les plus modestes s'en sont emparées, c'est notamment grâce aux promesses d'un constructeur garantissant, dès 1938, le fait de rouler pour pas cher. L'emblème de la marque, un écusson orné d'une hirondelle, symbolise d'ailleurs le slogan de ces voitures : "un appétit d'oiseau".

Mais c'est également une marque sportive qui remporte les 24 heures du Mans en 1972.

À la fin des années 50, Henri Théodore Pigozzi aura réussi le coup de maître d’attirer tous les publics grâce aux différents modèles de SIMCA.

Caroline Pigozzi est venue spécialement à Saint-Nazaire pour inaugurer cette exposition. Fille du fondateur de la marque, elle a confié à notre équipe quel était son modèle favori.

"La plus belle, c'est la Présidence pour moi. Parce qu'elle a bercé le général de Gaulle, le président des États-Unis... enfin tout le monde, tous les grands chefs d'États ont posé leur derrière et ont circulé dans une Présidence ".

Pour les nostalgiques de SIMCA et les autres le retour dans le passé, c'est jusqu’au 21 janvier au Garage à Saint-Nazaire.

Sandrine Gadet et Olivier Cailler