Incendie à Saint Nazaire : l’enquête se poursuit à la recherche de disparus

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elodie Soulard
Jola, chien berger malinois, spécialisé dans la recherche de personnes, intervient à Saint-Nazaire dans les décombres d'un immeuble sinistré par un incendie le 16 novembre 2021
Jola, chien berger malinois, spécialisé dans la recherche de personnes, intervient à Saint-Nazaire dans les décombres d'un immeuble sinistré par un incendie le 16 novembre 2021 © Christophe François / France Télévisions

Après l’incendie qui s’est déclaré mardi 16 novembre dans un immeuble du centre de Saint-Nazaire, le bilan s’est alourdit. Dans les décombres, le corps d’un occupant a été découvert hier après-midi. À cette heure, le bilan est de deux morts et un blessé grave.

Depuis le jour du sinistre, mardi matin, les secours redoutaient la découverte de nouvelles victimes. Hier mercredi après-midi 17 novembre, un corps a été dégagé des décombres par les secours au premier étage.

Le jour de l’incendie, deux personnes se sont jetées par la fenêtre pour fuir le brasier. L’une est décédée. Selon nos confrères de Presse océan, il s’agit d’un homme de 56 ans, un intérimaire de nationalité angolaise. L’autre victime, est aussi un homme âgé de 35 ans, qui est très grièvement blessé.

Toujours selon nos confrères de la presse écrite, l’homme a été transféré au service des grands brûlés au CHU de Nantes.

Travail à l’abri des regards de la presse

Interrompues à la nuit tombée, les recherches ont repris ce jeudi matin. Ces fouilles sont compliquées vu l’état de fragilité du bâtiment. Cette ancienne boucherie menace de s’effondrer. Les sapeurs-pompiers travaillent avec minutie. Un engin de chantier les aide à déblayer les décombres au fur et à mesure.

La police technique et scientifique est aussi sur place, pour relever le moindre indice. Tous travaillent à l’abris des regards de la presse. Les journalistes sont maintenus à distance. Tout le quartier est bouclé. Seuls les riverains y ont accès.

Dès mardi, le parquet de Saint-Nazaire a ouvert une enquête pour homicide et blessures involontaires. Des occupants ont été entendus. Les enquêteurs cherchent à savoir dans quelles conditions vivaient ces locataires dans cet immeuble à priori vétuste selon les voisins.

La garde à vue du propriétaire de ces quinze studios meublés a été levée. Contactés, ni les services de la préfecture, ni la procureur de la République de Saint-Nazaire ne souhaitent pour le moment communiquer sur ce tragique fait divers. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.