Cet article date de plus de 4 ans

A Saint-Nazaire, des débrayages pour les salaires chez STX

Depuis un mois, la CGT du chantier naval STX est en conflit avec la direction, pour réclamer notamment, le versement d'une prime de livraison des navires. Un nouveau débrayage avait lieu ce matin.
Un mois que ça dure.... A Saint Nazaire, la CGT organise depuis un mois, des débrayages sur le chantier naval STX, pour réclamer une prime de livraison de navires.
Ce matin, à 9 heures, environ 150 grévistes bloquaient le principal accès, brûlant des palettes, et empêchant les camions de passer.

Alors que le chantier naval doit être racheté par le groupe italien Fincantieri, et que les carnets de commande sont pleins jusqu'en 2026, avec 14 paquebots à construire, les employés réclament des revalorisations salariales. 

En 2014, les syndicats avaient accepté de signer un pacte de compétitivité, permettant à la direction de réaliser sur 3 ans, 21 millions d'euros d'économies, afin de décrocher de nouvelles commandes.


►Voir l'interview de Sébastien Benoît, secrétaire de la CGT navale, au micro de Myriam N'Guenor et Boris Vioche

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chantiers de l'atlantique économie transports transports maritimes