• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Saint-Nazaire : les Gilets Jaunes réunis en Assemblée des assemblées

Environ 800 gilets jaunes réunis à Saint-Nazaire pour la 2eme Assemblée des Assemblées / © France TV/Antoine Ropert
Environ 800 gilets jaunes réunis à Saint-Nazaire pour la 2eme Assemblée des Assemblées / © France TV/Antoine Ropert

Près de 300 délégations de Gilets Jaunes sont réunies du 5 au 7 avril à la Maison du Peuple de Saint-Nazaire pour la deuxième Assemblée des assemblées. Au programme, des groupes de travail et des séances plénières pour échanger et débattre des actions et de l’avenir du mouvement.
 

Par Fabienne Even

Venus de toute la France, ils sont plus de 800 porte-paroles des Gilets jaunes à se retrouver ce week-end à Saint-Nazaire pour trois journées de débat. Chaque délégation est composée de deux délégués et deux observateurs. "Ils représentent environ 10 000 gilets jaunes" précisent Nicolas, un des organisateurs des rencontres à la Maison du Peuple. Une première Assemblée des Assemblées a déjà eu lieu à Commercy dans la Meuse les 26 et 27 janvier dernier.
Durant ces trois jours, les représentants des Gilets jaunes vont se réunir en groupes de travail et en assemblées plénières, moment de restitution à l’ensemble des délégués.

Les débats des réunions plénières seront retransmises sur les sites Facebook et YouTube du mouvement, et donneront lieu à des votes consultatifs, "non pas pour trancher sur telle ou telle proposition mais plutôt pour prendre la température des délégués", précise le document d'information disponible sur le site internet de l'évèmenent.

"Si des points de clivages sont indépassables, les propositions ne seront pas retenues" souligne Nicolas, Gilet jaune de Saint-Nazaire.
Groupes de travail et séances plénières alterneront durant les 3 jours de débats à Saint-Nazaire du 5 au 7 avril 2019 / © France TV / Antoine Ropert
Groupes de travail et séances plénières alterneront durant les 3 jours de débats à Saint-Nazaire du 5 au 7 avril 2019 / © France TV / Antoine Ropert
Six axes de discussion seront abordés durant ces échanges explique Nicolas comme "les modes d’action du mouvement, la formulation des revendications, la communication interne et externe, les points de convergence avec les syndicats et d’autres collectifs, et l'avenir du mouvement".
 

Défiance envers le président Emmanuel Macron


Pour Nicolas, si le mouvement doit se structurer, "il n'est pas question d'élire des représentants et de se retrouver dans le jeu politique classique". Le collectif reste au coeur de la démarche des Gilets Jaunes, même s'il est conscient que des avis divergeants vont apparaître au cours des débats entre les sympathisants de La France Insoumise et ceux du Rassemblement National.

Pour autant, la défiance envers le Président Emmanuel Macron réunit l'ensemble des Gilets Jaunes qui n'espère rien du Grand Débat National dont les restitutions auront lieu le 8 avril. "Personne n'est dupe de sa ligne libérale. On n'attend rien du grand débat, c'est une supercherie", souligne Nicolas qui dénonce "des décisions prises de façon verticale et arbitraire".

► Le reportage de la rédaction

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus