• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Saint-Nazaire : il y a 15 ans, le drame de la passerelle du Queen Mary 2

Ce contenu n'est plus disponible

C'était le 15 novembre 2003. Vers 14h 20, on se presse sur la passerelle permettant aux visiteurs de découvrir les prouesses techniques et esthétiques du Queen Mary 2. C'est le plus grand paquebot du monde, et c'est à Saint-Nazaire qu'on l'a construit...

Par France 3 Pays de la Loire

Deux cérémonies ont eu lieu ce vendredi 15 novembre 2018 à Saint-Nazaire, 15 ans après l’effondrement de la passerelle du Queen Mary 2.

La première à midi près du lieu de l’accident. Cérémonie à l’initiative de la direction des Chantiers de l’Atlantique et des syndicats. Une trentaine de personnes, dont des salariés, y ont participé.

Ensuite, à 14h22 précisément, heure à laquelle la passerelle s’est décrochée, une deuxième cérémonie s'est déroulée au jardin des plantes de Saint-Nazaire, devant le monument créé en mémoire aux victimes.

Organisée celle-ci par l’association  des victimes, une trentaine de personnes étaient présentes, rescapées de l’accident, proches des victimes blessées ou décédées.

Les noms des 16 morts ont été cités, et une rose déposée en hommage à chacun d’entre eux.

 

Retour sur cette journée du 15 novembre 2003...



Comme le Normandie, comme le France, avant lui, le Queen Mary 2 fendra bientôt les flots de l'Atlantique nord...

Le Queen Mary 2 est en cale sèche, en cours de finition. À son bord, des ouvriers, leurs familles, des Nazairiens venus en nombre toucher le mythe des grands paquebots transatlantiques.

Ce samedi 15 novembre 2003, le temps est la pluie. Torrentielle. Vers 14 h 20 la passerelle s'effondre.

Une quarantaine de personnes chute vingt mètres plus bas, sur la dalle de béton qui forme le fond de la cale sèche où le plus grand paquebot du monde est en voie d'achèvement. Les poutrelles qui forment la structure métallique s'écrasent sur les corps. 
Le drame de la passerelle du Queen Mary 2, il y a 15 ans à Saint-Nazaire, le 15 novembre 2003 / © Franck Perry - AFP
Le drame de la passerelle du Queen Mary 2, il y a 15 ans à Saint-Nazaire, le 15 novembre 2003 / © Franck Perry - AFP
Jessica, femme de ménage, rescapée de l'accident témoigne :

Comme l'impression de descendre dans un ascenseur. Et puis tout s'accélère. Le choc, les corps, le sang qui coule de partout. C'était horrible ! 

Rapidement sur les lieux, les secours évacuent douze corps sans vie. Et transportent les blessés dans les hôpitaux de Saint-Nazaire et de Nantes, ainsi que dans des cliniques privées. Quatre décèderont peu après. Bilan de la catastrophe : 16 morts et 29 blessés.

L'enquête mettra en cause la conception technique de la passerelle, qui n'était pas faite pour supporter d'importantes charges.

 

Le Queen Mary 2 de retour à Saint-Nazaire



Un mois après, le drame, le 22 décembre 2003, le Queen Mary 2 est livré à son armateur la Cunard. Navire amiral de la compagnie, le paquebot assure les liaisons transatlantiques entre l'Europe et les Etats-Unis.

Le 24 juin 2017, le Queen Mary 2 revient à Saint-Nazaire pour une escale, à l'occasion des festivités de The Bridge. Une première dans l'histoire des paquebots construits dans la cité portuaire. Un moment d'émotion intensifié par le souvenir du drame.

 

Sur le même sujet

Visite du chantier de la mairie d'Olonne sur mer

Les + Lus