Saint-Nazaire : la mort de l'ancien maire Joël Batteux

Joël Batteux, maire de Saint-Nazaire de 1983 à 2014 est mort à l'âge de 77 ans, le dimanche 10 janvier.

Joël Batteux, maire de Saint-Nazaire de 1983 à 2014 est mort à l'âge de 77 ans
Joël Batteux, maire de Saint-Nazaire de 1983 à 2014 est mort à l'âge de 77 ans © Cyrille Pitois / MAXPPP

Joël Batteux, maire de Saint-Nazaire en Loire-Atlantique a été maire de la ville durant 31 ans de 1983 à 2014. Depuis 2014, il était membre du Conseil économique et social des Pays de la Loire.

Joël-Guy Batteux, de son véritable état civil, est né à Vitré en Ille-et-Vilaine le 16 décembre 1943. Il était ingénieur chimiste, il a consacré une partie de sa vie à la gestion de sa commune d'adoption. 

Résolument ancré à gauche, il a plusieurs fois changé d'étiquette, passant pas le PS, ou le mouvement des citoyens de Jean-Pierre Chevènement.

Il a reçu l'Ordre de l'Empire britannique (Officier à titre étranger) pour rendre hommage aux relations franco-britanniques particulièrement fortes à Saint-Nazaire.

Premières réactions ce lundi matin dans les rues de Saint-Nazaire 

 

Parmi les premières réactions des personnalités politiques à la mort de Joël Batteux, celle de David Samzun, son successeur à la mairie de Saint-Nazaire : "Maire bâtisseur, indissociable de la transformation de Saint-Nazaire, il était aussi un passeur enthousiaste qui m’a fait entrer en politique. Viscéralement attaché à Saint-Nazaire, où il résidait toujours, il publiait en 2012 "Vouloir sa ville", livre bilan de sa réflexion et de son action en tant qu’élu municipal.
Ouvrage qu’il a dédicacé à la ville de Saint-Nazaire à propos de laquelle il déclarait : "Elle est une ville si forte au tempérament si entier, qu’elle m’a transmis son énergie et son caractère"
.

Celle aussi de la députée de la 8ème circonscription de Loire-Atlantique, Audrey Dufeu-Schubert (En Marche) : "J’ai appris avec émotion la nouvelle de la disparition de l’ancien maire de Saint-Nazaire, Joël Batteux. Il a été le maire de mon enfance, il a transformé ma ville, la vie des Nazairiens. C'était un homme engagé et entier. J’adresse à sa famille et à ses proches un message de profondes condoléances".

 

Michelle Meunier, sénatrice de la Loire-Atlantique, réagit à l’annonce du décès de Joël Batteux. Elle salue la mémoire de celui qui a été l’un des principaux animateurs politique de la gauche dans l’ouest : "J’ai partagé un moment ses idées politiques au CERES à une époque essentielle pour l’unification de la famille socialiste. Très humain, je me souviens de sa personnalité attachante".

Son attention à la vulnérabilité des autres avait marqué Michelle Meunier, jusqu’au terme de son dernier mandat de maire : "il a immédiatement témoigné de son adhésion à l’implantation d’une maison des adolescents à Saint-Nazaire, ouverte en 2010".

 

Philippe Grosvalet, président du Département de Loire Atlantique, salue la mémoire de Joël Batteux. "Je tiens à rendre hommage à cet homme qui a beaucoup fait pour la transformation de Saint-Nazaire. Joël Batteux faisait partie de cette génération de maires que certains ont qualifié de "maires bâtisseurs". Joël Batteux a en effet remis la ville dans son berceau originel, en renouant les attaches avec la mer. Il a permis une deuxième reconstruction de Saint-Nazaire, tournée vers l’estuaire et l’océan atlantique.


Certes, nos relations ont parfois été tumultueuses. Mais ce tumulte était le fruit d’une passion partagée pour Saint-Nazaire, pour la gauche et pour la chose publique. Avec le temps, nous nous sommes d’ailleurs rapprochés, même si nous n’avons jamais été bien loin : nous avons grandi dans le même quartier HLM à quelques années d’intervalle et cela faisait près de 30 ans que nous étions voisins, partageant la même cage d’escaliers".

 

La réaction de Jean-Marc Ayrault à la mort de Joël Batteux, ancien maire de Saint-Nazaire

 

Dominique Raimbourg, premier secrétaire fédéral de la fédération du parti socialiste de Loire-Atlantique rappelle "l'élection de Joël Batteux au conseil municipal de Saint-Nazaire dès 1977, il en est devenu maire en 1983. Il a été à la tête de la ville pendant 31 ans jusqu'en 2014, où David Samzun, un de ses adjoints lui a succédé.

Il était membre du Parti socialiste durant toutes ces années, à l'exception de la période de 1997 à 2002 où il a suivi Jean-Pierre Chevènement au MDC.

Il est de la lignée des grand-maires bâtisseurs. Sous son impulsion, la ville de Saint-Nazaire a profondément évolué. Un grand espace commercial a vu le jour dans le centre-ville. Dans le même temps, l'ancienne base sous-marine se transformait et devenait un lieu d'histoire et de culture en accueillant Escal'Atlantic où se visite l'histoire des grands paquebots".

Sous son impulsion toujours la deuxième ville du département, Saint-Nazaire, s'est associée à la métropole nantaise pour devenir la métropole Nantes Saint-Nazaire et coordonner les efforts en matière de développement, d'industrialisation, de transport.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique