Saint-Nazaire : la première éolienne flottante française prend le large

L'éolienne flottante Floatgen a quitté le port de Saint Nazaire. La première éolienne flottante française, inaugurée à l'automne dernier, va rejoindre son site d’expérimentation au large du Croisic.

Avec son mât de 60 mètres de haut, ce prototype d'éolienne, posée sur un socle flottant large de 36 mètres peut produire l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 5000 habitants.
Partie de Saint-Nazaire dimanche après-midi, l'éolienne Floatgen a pris la mer direction le site expérimental du Croisic.

Equipée d'une turbine de 2 mégawatts, elle doit être remorquée sur le site d'expérimentation en mer Sem-Rev, situé à une vingtaine de kilomètres des côtes, puis raccordée au réseau électrique pour une expérimentation qui va durer deux ans.

Les tests, menés en conditions réelles, permettront d'étudier la résistance des ancrages ((2 lignes d’ancrage à l’avant et 4 lignes d’ancrages de part et d’autre à l’arrière), la stabilité de la plateforme, sa capacité à résister aux tempêtes et aux effets de la houle.
Si l'expérimentation est un succès, Ideol envisage un déploiement de sa fondation flottante à grande échelle.