Saint-Nazaire: le procès hors normes du gang des cartes bleues s'est ouvert dans la base sous marine

le procès du gang des cartes bleues s'st ouvert ce mardi 11 février dans la matinée au LIFE de Saint Nazaire / © Elodie Soulard
le procès du gang des cartes bleues s'st ouvert ce mardi 11 février dans la matinée au LIFE de Saint Nazaire / © Elodie Soulard

La salle d'audience du tribunal de Saint Nazaire ne pouvant accueillir tous les protagonistes de ce vaste réseau de fraudes à la carte bancaire c'est au LIFE, une des salles culturelles installée dans la base sous marine que doivent se tenir les audiences. 

Par Vincent Calcagni avec Christophe François


33 prévenus, 231 victimes, leurs avocats, les magistrats, les interprètes et le public. Impossible de faire tenir tout ce monde au sein de l'institution judiciaire classique de Saint Nazaire. C'est donc le LIFE qui a été choisi. Mais la tenue d'un procès dans un lieu quel soit-il répond à un cahier des charges bien précis. Comme l'explique Xavier Perrin, l'adjoint à la Tranquillité Publique de la Ville de Saint-Nazaire

on doit avoir des prévenus dans cette pièce dont certains sont dans des conditions d'incarcération donc il faut des conditions de sécurité. Il fallait également du stationnement et enfin un lieu qui ne soit pas très loin du tribunal.

Le reportage de Christophe François et Elodie Soulard:

Saint Nazaire: le procès hors normes du gang des cartes bleues délocalisé dans la base sous marine


Le procès concerne un vaste réseau de fraudes à la carte bancaire. La majorité des suspects est domiciliée en Loire Atlantique mais ils sévissaient sur tout le territoire. Notamment sur les tous les grands rassemblements de l'ouest comme le festival des Vieilles Charrues.

A chaque fois le mode opératoire est le même: à plusieurs ils repéraient une victime à un distributeur, s'arrangeaient pour voir son code et une fois distraite lui dérobaient sa carte. Ensuite ils effectuaient des retraits et des achats avec leur carte.

En tout le préjudice s'éléverait à plus de 230 000 euros. Il se serait déroulé entre 2014 et 2017. C'est une vaste travail d'enquête et de recoupements démarré en juillet 2017 après le vol d'une carte bancaire sur le marché de Batz-sur-Mer en Loire-Atlantique. Les gendarmes avaient alors fait le lien avec d'autres vols similaires en France.
 

les avocats devant l’entrée de la base sous-marine / © Christophe François
les avocats devant l’entrée de la base sous-marine / © Christophe François

Le procès a démarré ce mardi 11 février depuis 9h30 et doit s'étaler sur trois semaines jusqu'au 28 février. En raison du mouvement de grève des avocats contre la réforme des retraites ceux ci ont demandé en début d'audience le renvoi du procés. La présidente du tribunal a rejetté la demande des avocats pour aujourd'hui. Mais elle annonce qu'il n'y aura pas d'audience le vendredi 14 février en solidarité avec la journée nationale d'action des avocats en grêve.

Maitre Bruno Denis est avocat et batonnier du barreau de Saint-Nazaire: "On est satisfait car j'avais déjà précisé à madame la Présidente qu'il y aurait une journée justice morte vendredi à Saint Nazaire ainsi qu'à Nantes. Il y aura donc un ajournement et le procés reprendra le lundi suivant. Les avocats manifestent au regard d'un régime de retraite mais aussi en raison d'un manque de moyens de la justice".

Mercredi 12 février le bâtonnier et les avocats grévistes ont prévu de se rendre à Paris pour manifester devant l'Assemblée Nationale.
 

Sur le même sujet

Les + Lus