Saint-Nazaire : regain d’attractivité pour la ville portuaire

Le pont de Saint-Nazaire. / © MARCEL MOCHET / AFP
Le pont de Saint-Nazaire. / © MARCEL MOCHET / AFP

La ville de Saint Nazaire, connue pour ses chantiers navals, semble développer son attractivité ces dernières années. Industries en bonne santé, emplois et logements font de la ville une nouvelle destination de vie pour les Français. 

Par Maïna Boutmin

Un pont emblématique, d'immenses navires et d'anciens bunkers, la ville de Saint-Nazaire connaît ces dernières années, un renouveau.
 

Un terrain fructueux pour les entreprises et les travailleurs

Rasée à plus de 80% par la guerre, la ville de Saint-Nazaire a enduré un passé difficile. L’énergie de la ville, ce sont ses chantiers navals et son port, très actifs.

Samuel Bellenger, chef des ventes, chez VINCI immobilier explique “historiquement sur Saint-Nazaire tout était lié aux chantiers navals : quand les chantiers vont bien, la ville va bien, et quand les chantiers étaient en récession la ville plongeait. L’immobilier suivait un peu cette tendance là."

En ce moment, on peut dire que la ville va bien. Chez Airbus, 400 appareils sont commandés, les Chantiers de l’Atlantique prévoient 15 navires livrés d’ici 2029.

Selon la Ville de Saint-Nazaire, les chiffres d’affaires cumulés des entreprises industrielles s’élèvent à plus de cinq milliards d’euros par an. 
Les chantiers STX occupent une large place dans le paysage nazairien. / © MAXPPP
Les chantiers STX occupent une large place dans le paysage nazairien. / © MAXPPP
Ces entreprises embauchent et font travailler : ce sont 30 000 emplois industriels sur le bassin avec un taux de chômage de 7,4%.

Selon le palmarès économique du Point, d'octobre 2019, elle serait la ville la plus dynamique de France dans la catégorie des moins de 250 000 habitants.

Samuel Bellanger, l’affirme,“la ville a sa revanche." 
 

Un cadre de vie en évolution

Selon la mairie, “chaque année, la ville accueille toujours plus d’habitants (au moins 1 600 arrivants entre 2008 et 2013). Tous les ans, depuis 4 ans, de nouvelles classes doivent être ouvertes dans les écoles.”

L’essor économique amène des familles qui doivent trouver un logement. Les prix de l'immobilier grimpent, et connaissent une hausse de 7% par an pour le neuf.

Des prix qui restent raisonnables en comparaison avec Nantes, la métropole voisine. Eric Boscherie, directeur régional chez VINCI immobilier, le confirme, “il y a beaucoup de gens qui veulent acheter, notamment sur Nantes mais les prix augmentent très fortement, et donc il y a des marchés de repli qui sont Saint-Nazaire et Angers." 

La ville a aujourd'hui de quoi séduire. "Le front de mer avant n'était pas forcément sexy, ils ont refait complètement le remblai. Autour de la place du commando, il y a plein de cafés et de restaurants, c’est vraiment l’endroit sympa pour aller prendre un verre, la plage a été refaite, c’est vraiment propice à ce que les gens se baladent." estime Samuel Bellanger. 
Un couple sur la plage de Nicolas Hulot non loin de Saint Nazaire. / © MAXPPP
Un couple sur la plage de Nicolas Hulot non loin de Saint Nazaire. / © MAXPPP
"Le secteur industriel, on le sait, c’est lui qui est générateur d’attractivité. Il est aussi moteur d’emplois indirects : on ne peut pas imaginer d’avoir une ville usine. Une ville ne vit que s’il y a des services, des commerces, des activités extraprofessionnelles. Pour être attractive, il n'y a pas que l’emploi, il faut une douceur de vivre." explique Nicolas Derouault, vice-président de la Chambre du Commerce et d'Industrie de Saint-Nazaire. 

Des traces du passé qui restent 

Forte de son industrie, longtemps tournée autour de sa productivité, la ville doit continuer ses efforts pour attirer les familles selon Nicolas Derouault : "Il y a encore des zones qui méritent des réhabilitations, des zones qu’il faut désenclaver, qui doivent quitter leur caractère dortoir. Il faut une attractivité pour chacun, de toutes les catégories socioprofessionnelles, que l’on ai envie d’un appartement, d’une maison ou de quelque chose de plus "luxueux", pour ne plus avoir des cadres qui préfèrent aller à Nantes." 
 
Pour le vice-président de la CCI, garantir l'attractivité c'est aussi offrir "une mobilité facile et vertueuse, sans pour autant rajouter des voitures sur la route, en travaillant sur du transport ferrovière plus efficace, plus fiable" notamment pour relier Saint-Nazaire à Nantes et à la côte.  

Sur le même sujet

Les + Lus