Sapin de Noël, après Noël : j'en fais quoi, moi?

© France Televisions - Benoit Biron
© France Televisions - Benoit Biron

Après Noël, après le réveillon, après la rentrée scolaire du 2ème trimestre revient la question de début d'année : que faire du sapin de Noël ?
Pour ceux qui l'ont choisi authentique et véritable, c'est à dire en bois, il existe la solution du recyclage. Exemple à Nantes et Saint-Nazaire.
 

Par Christophe François

Il a assuré l'ambiance de Noël durant plusieurs semaines, tout enguirlandé, paré de cordons lumineux et de boules toutes plus brillantes les unes que les autres.....le sapin de Noël a trôné à la plus belle place durant plusieurs semaines, dans les foyers. 

Oui, mais voilà. Nous sommes désormais en janvier, l'école a recommencé et la réalité reprend ses droits. Avec tout ce temps passé dans les maisons chauffées, ses aiguilles commencent à joncher le sol et son apparence à se dégrader.

Si à la campagne il est relativement facile de trouver une seconde et ultime place au sapin de Noël, soit dans la cheminée, soit sur le compost, soit à la déchetterie, dans les villes, il n'est pas forcément évident de s'en débarrasser. Nombre de personnes ne possèdent pas de voiture.

A l'heure du développement durable et de la lutte contre l'effet de serre, l'idée est venue de collecter ces sapins réformés et de les transformer en déchets valorisables et utiles. A Nantes, on est passé de 1 800 sapins ainsi collectés en 2018 à plus de 4 700 l'année suivante.

Ainsi, à Nantes comme à Saint-Nazaire, des navettes sont organisées pour récupérer les arbres de Noël défraîchis. Dans la cité portuaire, l'association APIE (Association Professionnelle d'Insertion par l'Economie) a été choisie pour répondre à cette mission. Des personnes en phase de réinsertion s'arrêtent devant les maisons dont les occupants ont laissé le sapin devant la porte et le chargent dans le camion. Le réflexe est acquis chez de nombreux nazairiens et le tri se fait sérieusement.

Les sapins collectés vont être broyés pour assurer une autre fonction : une fois en morceaux, ils serviront de paillage, de couvre-sol sur les espaces verts publics. A Saint-Nazaire, le broyage sera effectué dans deux jardineries partenaires. A l'issue de cette étape, il est même possible de récupérer son broyat pour le jardin. En janvier 2019, plus de 1250 sapins ont ainsi été broyés et valorisés.

Les tournées se font par quartier, une ou plusieurs fois par semaine, sur le mois de janvier.

Pour la ville de Saint-Nazaire, les informations sont ici, pour Nantes et son agglomération, voici les informations concernant les déchèteries ou écopoints.

PS : au fait, vous avez remarqué? Une fois, le mot déchèterie était écrit ainsi, une autre fois, il était écrit déchetterie. Où est la faute?
Et bien : nulle part! Le Larousse nous précise la chose suivante et met tout le monde d'accord, même si l'histoire du mot mérite un détour par le Berry et la petite commune de La Borne.

Le reportage de Stéphanie Pasgrimaud et Thierry Poirier
Mon beau sapin, roi des forêts.....adieu!


 
 
 

 
  





 

Sur le même sujet

Les + Lus