"Un militant engagé et respecté de tous", Pascal Pontac, figure syndicale de la CGT des ports et docks de Saint-Nazaire, est décédé

Pascal Pontac, secrétaire syndical CGT des ports et docks du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire est décédé ce mercredi 17 avril. Nombreux sont ceux qui dans la sphère politique saluent la mémoire d'un militant sincère et respecté de tous.

"J'apprends avec beaucoup d'émotion le décès soudain de Pascal Pontac, secrétaire syndical CGTdes ports et docks du Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire", c'est en ces mots que la maire de Nantes salue ce mercredi 17 avril la mémoire d'une figure

C’est un choc pour toutes celles et tous ceux qui l’appréciaient, le connaissaient ou travaillaient avec lui

Johanna Rolland maire de Nantes

"Mes premières pensées vont naturellement à sa famille, à ses proches, et à l'ensemble de ses amis et collègues", ajoute Johanna Rolland.

Je veux saluer un homme passionné, un militant sincère et engagé, un syndicaliste mobilisé et respecté de toutes et tous, qui a œuvré durant de longues années à l'amélioration des conditions detravail des salariés du Grand Port Maritime

Johanna Rolland

Maire de Nantes

Robin Salecroix, secrétaire départemental du Parti Communiste de Loire-Atlantique, salue le membre "de la famille communiste" qui se voit "arracher un frère".

Aymaeric Seasseau, adjoint à la culture de la ville de Nantes se dit pour sa part "dévasté par la disparition brutale de Pascal Pontac." "Un ami, un camarade, un frère. De ceux qui rendent fier de l'engagement communiste."

Un homme engagé et passionné 

Pascal Pontac avait 56 ans. Grutier au port de Saint-Nazaire, dirigeant de la CGT Ports et Docks, il était membre du Conseil national du PCF.

Homme de conviction, apprécié de tous, il avait été embauché comme grutier sur les bassins nazairiens en 1993 avant de devenir portiqueur au terminal conteneurs en 2000.

Secrétaire général de la CGT du Port Nantes Saint-Nazaire depuis 2012, il était également secrétaire fédéral à la Fédération des ports et docks et s'apprêtait à passer la main.

Pascal devait partir en pré-retraite demain et quitter ses responsabilités syndicales à la CGT du Port de Nantes Saint-Nazaire. À 56 ans, il avait encore la vie devant lui.

Parti Communiste de Loire-Atlantique

Le quinquagénaire était un militant syndical et politique passionné. "Un camarade avec qui nous étions, toutes et tous, fiers et heureux de militer. Un militant communiste infatigable, discret, sincère et loyal à ses engagements, à ses valeurs, à ses convictions", salue le Parti Communiste ce 17 avril.

Sa vie, il l’aura dédiée au combat pour la classe ouvrière. Un combat sans concession, mené notamment avec la CGT Ports et Docks et qui aura permis d’obtenir et de maintenir des conquis pour les travailleurs dockers et portuaires.

"Il luttait pour un idéal"

Défense des salariés, des conditions de travail et de sécurité, de la reconnaissance de l’amiante, du temps de travail, du droit à la retraite, des négociations des conventions collectives, Pascal Pontac luttait pour un idéal, "une société débarrassée de l'exploitation capitaliste et de la violence impérialiste qui étouffe les peuples partout sur la planète", précise le PCF.

Militant internationaliste convaincu, défenseur et animateur historique des liens d’amitié et de solidarité avec le peuple cubain, il devait partir avec la délégation du PCF le 1ᵉʳ mai prochain à la Havane.

L'ouvrier avait été candidat aux élections régionales de 2015 et aux élections européennes de 2019 sur les listes du PCF.

Michel Ménard, président socialiste du département de Loire-Atlantique, salue la mémoire d'un militant "sincère et engagé". Fabien Roussel lui déplore "une perte immense."

Pascal Pontac était marié et père de deux enfants.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv