Angers : Un deuxième joueur du SCO, Farid El Melali, également condamné à de la prison avec sursis

L'attaquant de l'équipe du Angers SCO a été condamné ce jeudi 29 octobre pour exhibition sexuelle. La veille, son équipier, Stéphane Bahoken, était jugé coupable de violences conjugales.

Farid El Melali a été condamné par le tribunal d'Angers pour trois faits d'exhibition sexuelle
Farid El Melali a été condamné par le tribunal d'Angers pour trois faits d'exhibition sexuelle © Josselin Clair/ Maxppp
Deux joueurs du SCO d'Angers et deux condamnations en deux jours. 
Au lendemain de la condamnation de Stéphane Bahoken pour violences conjugales et délit routier, c'est au tour de l'attaquant Farid El Melali d'être rattrapé par la justice. 

Le footballeur de 23 ans, a été condamné par le tribunal d'Angers ce jeudi 29 octobre à six mois de prison avec sursis pour trois faits d'exhibition sexuelle à l'encontre de deux jeunes femmes. Il était visé par deux plaintes pour des actes commis les 16 et 17 avril, ainsi qu'entre le 28 mars et le 26 avril dernier.   

Il s'est exhibé devant ses voisines

Les victimes sont deux voisines de Farid El Melali, dont une vivait dans son immeuble. "Ma cliente a été particulièrement choquée. Il est venu deux jours de suite à la même heure devant sa fenêtre, ce qui lui a occasionné des crises d'angoisse, a expliqué à l'AFP, Me Sophie Dufourgburg, avocate d'une des victimes. Elle ajoute : "Ma cliente a décidé de déménager de son domicile après le confinement".

L'avocat de la seconde victime, Me Philippe Goupille, a également insisté sur le traumatisme laissé par le joueur de ligue 1. "Ma cliente est encore terrorisée à l'idée de le revoir. Elle travaille dans une brasserie du centre-ville et avait été tétanisée, contrainte d'arrêter son service, lorsqu'elle l'avait croisé" a-t-il déclaré à l'AFP.

2.000 euros d'amende

Ce jeudi 29 octobre, Farid El Melali a été condamné dans le cadre d'une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC ou plaider-coupable). Il échappe cependant à la prison ferme et écope d'un sursis de six mois, assortis d'un sursis probatoire de 18 mois et d'une obligation de soins psychiatriques. 

L'attaquant du SCO devra également payer une amende de 2.000 euros et indemniser les victimes pour le préjudice moral subi. L'avocat de Farid El Melali n'a pas souhaité commenter la décision indique l'AFP.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
angers sco football sport faits divers