• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Angers : le magasin Castorama d'Atoll à Beaucouzé menacé de fermeture

Le magasin Castorama d'Angers menacé de fermeture / © Philippe HUGUEN / AFP
Le magasin Castorama d'Angers menacé de fermeture / © Philippe HUGUEN / AFP

Le groupe britannique Kingfisher a annoncé la fermeture de onze de ses magasins de bricolage en France. En Pays de la Loire, le magasin Castorma situé dans le centre commercial Atoll serait concerné.

Par FB avec AFP

Kingfisher a annoncé ce mercredi la fermeture de plusieurs magasins en Europe, jugeant leur rentabilité insuffisante. Le magasin Castorama d'Angers, situé dans la zone commerciale Atoll de Beaucouzé, serait concerné par ces fermetures.

En France, 9 Castorama et 2 Brico Dépôt, dont la localisation n'a pas été précisée, qui vont ainsi fermer entre octobre prochain et novembre 2020.

789 salariés sont concernées par ces fermetures. Ils se verront proposer un poste équivalent au sein de ces enseignes dans le pays, selon la direction du groupe.

Mais, "on ne peut pas prendre les gens pour des pions, les gens ont une vie, ils ne sont pas mobiles au gré des besoins", a réagi auprès de l'AFP Jean-Paul Gathier, délégué FO au sein de Castorama,  qui a participé ce mercredi au CCE au siège de l'enseigne à Templemars dans le Nord. 

"Les magasins Castorama concernés sont des magasins pour lesquels on avait fait des alertes de rentabilité qui datent de 2015 (...) mais l'entreprise n'a pas écouté ses salariés et n'a pas fait le nécessaire, elle est responsable de cette situation", a-t-il estimé.  
    
Selon les syndicats, les magasins Castorama concernés se situent à Lille, Paris et la région parisienne (Seine-et-Marne, Val-d'Oise, Essonne), ainsi qu'à Darnetal en Seine-Maritime et Angers, dans le Maine-et-Loire.  
    
Le 1er juin 2018, un accord majoritaire syndicats-direction avait été signé à Castorama et Brico Dépôt, entérinant la suppression de 409 postes en France dans le cadre d'une délocalisation de services en Pologne. Tous les salariés devaient se voir proposer une offre de mobilité interne.

Au total, le groupe britannique Kingfisher possède 224 magasins pour plus de 18 000 salariés en France, où le marché du bricolage est à la peine.
    

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus