Angers : quatre personnes interpellées suite à l'agression d'un lycéen à Avrillé en novembre dernier

Publié le Mis à jour le
Écrit par Olivier Quentin avec Jérémy Armand
C'était le 13 novembre, un lycéen de 16 ans avait reçu plusieurs coups de couteau dans ce quartier d'Avrillé, près d'Angers.
C'était le 13 novembre, un lycéen de 16 ans avait reçu plusieurs coups de couteau dans ce quartier d'Avrillé, près d'Angers. © France Télévisions

L'enquête sur l'agression d'une lycéen à Avrillé, poignardé en novembre 2020, a abouti à l'arrestation de quatre personnes qui ont été placées en garde à vue à Angers.

Le 13 novembre dernier, en fin de matinée, un jeune de 16 ans, élève du lycée Paul-Emile Victor d'Avrillé, était frappé de plusieurs coups de couteau près de l'établissement. Les agresseurs étaient arrivés en voiture et avaient poignardé à plusieurs reprises le jeune homme, avant de s'enfuir.

Secouru par le SAMU, le jeune lycéen était transporté dans un état très grave au CHU d'Angers où il a pu être opéré et sauvé.

Quatre personnes, trois mineurs et un jeune majeur, ont été interpellées ce mardi 16 mars au matin. Tous sont domiciliés dans le quartier de la Roseraie, à Angers.

Ils sont suspectés d'être les agresseurs du lycéens et de lui avoir porté six coups de couteau au dos et à l'abdomen. 

Les quatre suspects n'ont, pour le moment, pas avoué mais ils ont donné quelques explications qualifiées de "fantaisistes et nébuleuses" par une source proche de l'enquête. 

La police judiciaire penche pour un différend entre deux groupes de jeunes.

Les gardes à vues prennent fin aujourd’hui, les suspects devraient être ensuite déférés devant le juge d’instruction.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.