• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Angers SCO s'offre l'OL et la place de dauphin

La joie des joueurs d'Angers après le deuxième de NDoye face à l'OL le 05 décembre 2015 / © Jean Francois SOUCHET - MaxPPP
La joie des joueurs d'Angers après le deuxième de NDoye face à l'OL le 05 décembre 2015 / © Jean Francois SOUCHET - MaxPPP

Ce devait être une belle fête pour le dernier match de Ligue 1 au stade Gerland, mais solide en défense et efficace sur coups de pieds arrêtés, Angers a gâché la fête lyonnaise samedi lors de la 17ème journée de championnat.

Par FB avec AFP

Il y avait Juninho, Sony Anderson et une grosse centaine d'autres anciens joueurs de l'OL. Il y avait une grosse ambiance et une belle banderole rendant hommage au Stade Gerland, pour la dernière rencontre de championnat de son histoire.
Il y avait aussi la nécessité de faire oublier une cuisante défaite à domicile, le week-end précédent contre Montpellier (4-2), et l'humiliante élimination de toute compétition européenne par les modestes Belges de La Gantoise. Malheureusement pour l'ambiance, refroidie au point d'entendre des huées à la mi-temps et au coup de sifflet final de ce jubilé, il y avait aussi Angers.

Le promu n'en finit plus de surprendre la Ligue 1, s'accrochant semaine après semaine au haut du tableau. A Gerland, il fut encore imperturbable, malgré la perte de deux cadres sur blessure, Thomas Mangani (32e) et Abdoul Camara (49e), et le gros rythme imprimé par l'OL en seconde période.

Le géant Cheikh Ndoye a sauté plus haut que tout le monde à deux reprises, d'abord sur un coup franc de Thomas Mangani(17e) puis sur un corner de Billy Ketkeophomphone (81e). Entre temps le SCO, regroupé très bas, s'était mué en une redoutable machine
à défendre.

Apathiques en première période, les Lyonnais sont en effet revenus avec beaucoup plus de velléités offensives après la pause. Sans succès, la défense étouffant tour à tour Alexandre Lacazette et Mathieu Valbuena, malgré les efforts des deux hommes pour sortir l'OL de sa torpeur.

Grâce à ce succès, Angers est désormais seul dauphin du Paris SG, et sera leader du "championnat-sans-Paris" quoi qu'il arrive au terme de cette 17e journée. Quant aux Lyonnais, ils pourraient se voir rattraper par Monaco et Saint-Etienne et s'éloigner un peu plus du podium.Ça commence à faire beaucoup pour Hubert Fournier, l'entraîneur mis sous pression par son président avant le match...

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus