Angers SCO : Toulouse battu chez lui 2 à 1

Ligue 1, 10ème journée, but du milieu de terrain et capitaine Cheick Ndoye, TFC - ANGERS SCO : 1-2 / © Marc Ollivier / Maxppp
Ligue 1, 10ème journée, but du milieu de terrain et capitaine Cheick Ndoye, TFC - ANGERS SCO : 1-2 / © Marc Ollivier / Maxppp

Angers toujours sur sur son nuage, surprenant second du classement de Ligue 1, Angers s'accroche et accroche des Toulousains qui, chez eux, ont ouvert la marque dès le début de la rencontre, puis on laissé filé des angevins qui, décidément n'ont peur de rien !

Par Christophe Turgis

L'euphorie du "petit" club de L1 se prolonge : le SCO (2e) conserve sa place sur le podium à l'issue de la 10ème journée grâce à sa victoire à l'extérieur. À Toulouse, tout s'est joué en dix minutes : Angers a surmonté l'ouverture du score de Trejo (24e) en égalisant trois minutes plus tard par son capitaine Ndoye puis en prenant l'avantage par Camara à l'issue d'un beau slalom (33e), pour s'imposer 2-1.


Angers s'est imposé à Toulouse, et confirme ainsi son excellent parcours en L1 en remportant une victoire pleine d'envie et d'abnégation samedi soir pour le compte de la 10e journée.
Peut-on encore parler de surprise? A la tête d'un pécule de 21 points, battu une seule fois depuis le début de la saison, Angers confirme son statut de dauphin du PSG grâce a ce quatrième succès à l'extérieur.


Battu pour la première fois de la saison à domicile, le TFC enchaîne lui un neuvième match sans victoire (4 défaites et 5 nuls) et reste à la 17e place du classement. Bien que malmené durant les vingt premières minutes - 60% de possession de balle pour le TFC - Angers ne s'est jamais affolé. Même après l'ouverture du score de Trejo suite à une belle action à trois initiée par Braithwaite et relayée par Ben Yedder (1-0, 25e).
De retour de trois matchs de suspension, le meneur argentin n'a pas eu le temps de savourer puisque deux minutes plus tard, sur un centre de la droite de Manceau,


N'Doye, très en vue tout au long du match, égalisait d'une tête imparable aux six mètres (1-1, 27e). Buteur pour la troisième fois cette saison, le capitaine angevin venait alors de sonner la révolte des siens. Un message parfaitement entendu par Abdou Camara qui, d'un slalom, éliminait trois défenseurs avant de tromper Ahamada d'une frappe limpide (1-2, 33e).
Parfaitement organisés dans leur traditionnel 4-1-4-1, sûrs d'eux techniquement, les hommes de Stéphane Moulin ont ensuite confirmé leur qualités défensives, eux qui occupaient avant le coup d'envoi de cette 10e journée la deuxième meilleure défense de L1 (5 buts encaissés).


Si les Angevins squattent aujourd'hui le podium de la L1, c'est sans doute d'abord grâce à ce sens aigu de la solidarité et de l'abnégation, mais leur aisance technique et leur maîtrise tactique sont également de sérieux atouts.
Face à une équipe de Toulouse sans idée, si ce n'est cette frappe sur le poteau de Regattin (79) et un rush dans des dernières minutes, ces ingrédients ont largement suffi pour entretenir la formidable dynamique sur laquelle surfe ce promu plein d'envie.

avec AFP

A lire aussi

Sur le même sujet

Gesvre : une famille d'artistes hors norme les Poincheval

Les + Lus