• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Angers : les tubes de Johnny ont rythmé le marché de noël

Olivier Bedouet réalise ses meilleurs ventes avec le cd album sur les premières années de la carrière de Johnny Hallyday. / © Simon Auffret
Olivier Bedouet réalise ses meilleurs ventes avec le cd album sur les premières années de la carrière de Johnny Hallyday. / © Simon Auffret

Le maire de la ville Christophe Béchu a décidé de faire du répertoire de l'artiste la bande son du centre-ville en cette journée d'hommage populaire.

Par Simon Auffret

La fraîcheur de la cité angevine a été réchauffée, toute la journée de samedi, par les hauts-parleurs crachant le répertoire de Johnny Hallyday dans tout le centre-ville.

En cette journée d'hommage national, Christophe Béchu a voulu apporter sa légère touche à l'hommage populaire qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes à Paris.

A Angers, pas de rassemblement ni d'hommage, certes, mais quelques écrans dispersés sur les étals des marchés, preuves que la cérémonie est bien suivie à distance. "Quand j'ai appris son décès, j'ai failli pleurer... Regardez, j'en ai encore des frissons", lâche Christophe Houri, vendeur de vêtements près de la grande roue d'Angers.

Lui l'a vu deux fois en concert, au stade de France et à la Beaujoire. Avant de le louper au Mans : le concert a été annulé pour cause de mauvais temps. Johnny et l'Anjou, ça n'a pas toujours été facile : à l'inauguration de la Meilleraie, en 1988, le son est catastrophique, déteroriant la performance du chanteur. Sur scène, à Angers au début des années 2000, il avouait même être un peu déçu par l'ambiance.

Olivier Bedouet vend lui des CD Albums édité par BD Music, compilant bande dessinée, biographie et CD de la première période de Johnny Hallyday. "C'est le tout début du Rock'n'roll en France, c'est vraiment lui qui l'a lancé ici", explique-t-il. "Même avant sa mort, c'est ma meilleure vente. Il parait qu'il y a des fans", rigole Olivier Bedouet. À Angers, les fans sont sûrement, eux, restés à la maison pour suivre les obsèques de Paris. Pour participer, à leur manière, à un hommage décidémment très populaire. 

Retrouvez le multiplex réalisé un peu partout en région ce samedi. Dans ce premier passage, le duplex consacré à Angers est situé à 9 min 35 de la fin de la vidéo ci-dessous :
Une seconde partie à Angers à retrouver à 6:30 de la fin de ce second direct : 

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

floralies

Les + Lus