David Bowie et Johnny Hallyday s'y sont produits. Une exposition sur "le temple du Rock" ouvre ses portes à Montluçon

Le musée MuPop de Montluçon, dans l'Allier, présente une nouvelle exposition dédiée au Golf Drouot. Une adresse mythique de la scène rock, où se sont succédé les plus grandes stars. D'Eddy Mitchell à Johnny Hallyday en passant par The Who.

Il souffle un air de rock sur la ville de Montluçon, dans l'Allier. Le musée MuPop propose une nouvelle exposition sur le temple du rock, le Golf Drouot, depuis le 6 juillet 2024. Ce salon de thé parisien doté d'un mini-golf est devenu la première discothèque rock de la capitale en 1961.

durée de la vidéo : 00h02mn19s
Intervenants : Pascal Gelmi, musicien amateur / Marc Touché sociologue et co-commissaire de l’exposition / Robin Leproux, fils des créateurs du Golf Drouot / Jean-Louis Rancurel, photographe et co-commissaire de l’exposition. ©Christian Darneuville Sébastien Bonnetot, Amélie Despres / FTV

Tout débute par l'installation d'un jukebox à la fin des années 50 par Henri Leproux qui travaillait dans l'établissement. Les jeunes sont attirés par la musique américaine et le lieu accueille ses premiers concerts. De futures stars françaises viennent s'y produire lors des tremplins du vendredi soir, comme Eddy Mitchell ou Jacques Dutronc.

David Bowie

Le Golf Drouot mise sur la proximité entre les artistes et le public. "Johnny Hallyday, il n'était qu'un copain. C'est-à-dire qu'on ne se disait pas que c'était une star devant nous. Ça, c'est l'esprit Golf", explique Jean-Louis Rancurel, photographe et co-commissaire de l’exposition. Ce dernier a eu l'opportunité d'immortaliser des soirées au Golf Drouot, ses clichés sont visibles tout au long de l'exposition. 

D'année en année, l'adresse gagne en renommée. Les groupes américains et anglais viennent performer. "Les Who, pour leur premier concert en France, ils viennent jouer au Golf Drouot. David Bowie, son premier passage lorsqu'il sort d'Angleterre, il vient jouer avec son groupe les Lower Third, au moment du changement d'année entre 1964 et 1965", explique Marc Touché, sociologue au CNRS et co-commissaire de l’exposition. Au fur et à mesure, les murs du Golf se noircissent des signatures des artistes venus jouer entre ses murs.

Une histoire de famille

L'histoire si particulière du temple du rock est intimement liée au nom d'une famille : les Leproux. Colette et Henri ont bâti la légende du lieu. Leur fils, Robin, se souvient. "J'étais un petit garçon dans les jambes de ma maman. Lorsqu'elle ne pouvait pas m'occuper un dimanche après-midi, je regardais les gens danser ou je vendais les cigarettes", explique Robin Leproux.

Le Golf Drouot accueillera de folles soirées jusqu'en 1981, avant de fermer définitivement ses portes, malgré la mobilisation de plusieurs artistes. Le lieu continue à vivre dans les mémoires des chanteurs qui mentionneront l'adresse dans leurs morceaux, comme Joe Dassin, dans Les plus belles années de ma vie.

Plus récemment, une plaque commémorative a été apposée en 2014, en souvenir de cette adresse légendaire. Alors, pour se replonger un temps dans les années 60, rendez-vous au MuPop à Montluçon, l'exposition est ouverte jusqu'au 4 janvier 2025. 

Propos recueillis par Christian Darneuville / France 3 Auvergne

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité