FESTIVAL. Cabaret frappé 2024 : Solann, Féfé, Astéréotypie... Découvrez la programmation complète de la 25e édition

Totalement gratuit, le festival du Cabaret frappé se tient à Grenoble (Isère), au jardin de Ville, du 7 au 11 juillet. Pour cette 25e édition, les organisateurs ont fait la part belle aux artistes grenoblois et internationaux. L'année dernière, jusqu'à 10000 personnes s'étaient déplacées chaque soir pour assister aux concerts.

Cinq dates, dix-sept concerts et des artistes français et internationaux. Le festival du Cabaret frappé fait son retour à Grenoble, du dimanche 7 au jeudi 11 juillet, au jardin de Ville.

Les concerts auront lieu chaque jour de 19 heures à 23h30, sauf le dimanche 7 juillet où les concerts d'ouverture ont été avancés à 15h30 pour se terminer à 20h00, en raison du second tour des élections législatives.

Chaque soir, les spectateurs auront la possibilité de se restaurer sur place. Des bouchons d'oreilles et casques antibruit seront aussi mis à disposition pour les enfants.

L'année dernière, jusqu'à 10 000 personnes se sont réunies chaque soir pour profiter des shows 100% gratuits. Voici le programme de cette édition 2024.

Dimanche 7 juillet

Au programme de ce premier jour de festivités : le groupe grenoblois les P'tits maux d'mômes, et leurs compositions pop et pleines d'humour, qui s'adressent à tous les publics.

Le collectif Brooklyn Funk Essentials, tout droit venu des États-Unis, prendra la relève avec ses titres à la croisée du hip-hop, de la funk, du jazz, de la soul et du spoken word. Forts d'une carrière de 29 ans, les musiciens parcourront leur répertoire, riche de sept albums studio.

Dernier nom de la soirée : Astéréotypie. Un groupe de rock pas comme les autres : ses membres se sont rencontrés au sein d'un institut médico-éducatif d'Île-de-France, lors d'un atelier de poésie et d'écriture destiné aux personnes autistes.

Lundi 8 juillet

Le trio grenoblois Scrap Fellas lancera la soirée du lundi 8 juillet. Un mélange de garage rock et de pop, pour que chaque concert devienne "une célébration de l'amour dans un joyeux et exubérant désordre, où le lâcher-prise et la spontanéité règnent en maîtres", selon leurs mots. Changement d'atmosphère ensuite, avec le groupe electro Issi, lui aussi originaire de la capitale des Alpes. Inspirés par le rock et le tribal, ces performeurs invitent le public à lâcher prise, le temps d'une performance mêlant sons et images.

La chanteuse Solann, d'origine arménienne, défendra son premier EP, Monstrueuse (2024). Ses chansons, parfois accompagnées d'un ukulélé, évoquent le rapport au corps, le harcèlement, les relations toxiques...

Mardi 9 juillet

Mardi 9 juillet, Jaly Luz montera la première sur scène. Cette artiste polyglotte (elle chante en français, en espagnol et en anglais) a débuté le chant en tant que choriste de gospel. Elle mélange aujourd'hui le reggae digital, le hip-hop et sonorités latinos.

L'Italienne Daniela Pas prendra ensuite le micro pour interpréter les succès de son premier disque, Spira (2023). Son parcours atypique, l'a déjà menée du conservatoire de Sasari (Italie), au festival de la Harpe à Rio de Janeiro.

Autre nom de la soirée, le chanteur marseillais Johan Papaconstantino, auteur d'une musique à l'image d'un "coucher de soleil posé dans les calanques à la pointe de Marseille". Librement inspiré par son histoire familiale (ses parents sont originaires de Grèce), le jeune homme joue également de la guitare et du bouzouki, un instrument grec très populaire.

Lapili, la star de Factor X (un concours musical télévisé, NDLR), enflammera ensuite la scène, avec son premier album Piligrossa.

Mercredi 10 juillet

C'est un autre groupe grenoblois, Atomic Ping Pong, qui débutera la soirée du 10 juillet. Un vrai "smash atomique", aux sonorités balkaniques, hip-hop, afro et jazz. Leurs textes "politiquement absurdes" sont accompagnés par une galerie d'instruments : contrebasse, guitare électrique, batterie, clarinette basse, percussions et synthétiseur.

Né à Grenoble de parents iraniens exilés en France, en 1980, le chanteur Arash Sarkechik fera profiter le public de sa programmation électronique, inspirée par ses racines et ses voyages en Afrique du Nord. Il sera accompagné par un combo de musiciens : oud, basse, batterie, guitare, percussions...

L'artiste poitevin Laake clôturera la soirée. Véritable référence dans l’électro-orchestral, cet autodidacte du piano et producteur electro a sorti son deuxième album, VOLT, en 2023. 

Jeudi 11 juillet

Le quatuor The french Bastards montera sur scène le 11 juillet. Leur répertoire mêle des titres instrumentaux de jazz, de classique et de musiques de film. Chaque morceau de leur album CINEMA (2022) raconte "la mémoire d’un moment cinématographique imaginaire".

Le groupe franco-colombien composé de Nidia Gongora, Canalon de Timbiqui et Reco Reco prendra la relève avec des titres évoquant le sacré, la lune et les marées, sur des rythmes afro-colombien électro. Cet ensemble latino-américain puise son influence dans les rythmes traditionnels sud-américains et les tubes des dancefloors européens.

Dernier artiste de l'édition 2024 du festival, le chanteur soul Féfé, Samuel Adebiyi à l'état civil. Figure emblématique du Saian Supa Crew, un collectif de hip-hop français des années 1990-2000, il défendra son dernier album Hélicoptère (2024).

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité