Angers : un policier condamné pour violences lors d'un contrôle routier

Un motard de la police nationale a été condamné, ce mercredi 3 mars, à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel d'Angers. Il a été jugé coupable de violences policières.

Le verdict est tombé : un motard de la police nationale écope de deux mois de prison avec sursis pour "violence par personne dépositaire de l'autorité publique".

Les faits se sont déroulés en novembre 2019 : un contrôle routier a dégénéré en violences policières, selon l'accusation. L'homme a été jugé le 6 janvier, au tribunal correctionnel d'Angers. Le parquet avait requis 6 mois de prison avec sursis. 

L'avocat de la défense Me Pascal Rouiller estime que son client a réagi de manière "adaptée" et "justifiée" lors de ses contrôles, face à des attitudes jugées "belliqueuses". 

Le procureur de la République d'Angers Éric Bouillard estime que le l'homme a "très largement dépassé les limites du raisonnable", en pointant les similitudes entre trois dossiers mettant en cause ce policier angevin âgé de 51 ans, appartenant à la formation motocycliste urbaine (FMU).

Il était visé par trois plaintes pour des faits similaires : en novembre 2019, mai et juin 2020. L'IGPN s'est saisie des trois dossiers. L'homme a finalement été relaxé pour les deux plaintes datant de 2020. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité justice violence faits divers