• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Anjou : “Roxana, viens sauver notre piscine”, l'appel des enfants à la ministre entendu, elle sera là dimanche 30 juin

"Notre piscine, on veut nous la fermer. Demain, comment on va apprendre à nager ?" C'est l'appel à l'aide lancé par de Rochefort-sur-Loire dans un clip vidéo à la ministre des sports. / © Michelle Fikou (images extraite du clip de "Roxana par la Chorale à mômes")
"Notre piscine, on veut nous la fermer. Demain, comment on va apprendre à nager ?" C'est l'appel à l'aide lancé par de Rochefort-sur-Loire dans un clip vidéo à la ministre des sports. / © Michelle Fikou (images extraite du clip de "Roxana par la Chorale à mômes")

"Roxana, viens sauver notre piscine, ne nous laisse pas couler".  L'appel des enfants et des habitants de Rochefort-sur-Loire, dans le Maine-et-Loire,  à la ministre des Sports, pour sauver la piscine de la commune a été  entendu. Roxana Maracineau sera sur place ce dimanche 30 juin.

Par Christophe Amouriaux, Fabienne Béranger


La ministre des Sports qui s'est dite émue par la prestation des enfants de la commune a tenu sa promesse. Elle sera à Rochefort-sur-Loire ce dimanche 30 juin. Elle répond ainsi à l'invitation d'un collectif d'habitant mobilisés pour sauvegarder la piscine municipale du Louet. Elle rencontrera les habitants, les enfants et les élus.
  
"Nous sommes tout à fait d'accord avec votre plan Aisance aquatique. Mais comment fait-on si la piscine ferme ?" 

La question est posée directement à Roxana Maracineanu, la ministre des Sports.

C'est une chorale d'enfants qui fait passer le message en adaptant les paroles de la célèbre chanson du groupe Police "Roxanne", rebaptisée Roxana pour l'occasion.

Derrière cette initiative, un collectif d'habitants de Rochefort-sur-Loire au sud d'Angers et des environs qui se mobilise pour sauver la piscine municipale où 1 500 enfants apprenaient à nager avant que le bassin d'apprentissage ne ferme.

"Roxana, viens sauver notre piscine (...) ne nous laisse pas couler (...) "
"Je viendrai vous voir les enfants". Le message a été entendu par la ministre qui leur a répondu sur Twitter. 

Créée en 1973, la piscine du Louet à Rochefort-sur-Loire "est menacée de fermeture. Malgré un fort engagement de la municipalité sur ce dossier, la piscine a grandement besoin de rénovation et d'une profonde remise aux normes et son maintien s'avère de plus en plus délicat", précise le collectif de soutien à la piscine.

"Elle s'inscrit particulièrement bien dans l'environnement avec à proximité le Louet et sa fameuse plage, la guinguette Port Gogane et le camping Plages de Loire. Depuis de longues années, cet espace forme un point névralgique du tourisme local. En ce sens, la piscine comporte une dimension touristique et économique indéniable", poursuit le collectif, "à cela, nous pourrions ajouter l'importance pour les enfants de notre territoire d'apprendre à nager, dans un territoire traversé par des cours d'eau et sujet aux inondations"

La création de la piscine est marquée par la noyade de 19 enfants dans la Loire le 18 juillet 1969. Cela fera 50 ans cet été - le collectif de soutien 

Le collectif  annonce une "journée de soutien citoyenne" pour la piscine le 30 juin prochain.

En amont de cette journée, qui annonce complet, les habitants de Rochefort seront invités à décorer la commune aux couleurs de la psicine avec serviettes de bain, masques, plames et tubas.

Des actions vont également être menées tout le mois pour sensibiliser les élus, les pouvoirs publics... et la ministre des Sports. 

Reste à savoir quand l'élue pourra dégager un peu de temps de son agenda de ministre pour faire le déplacement, comme elle l'a promis aux enfants.

 

Le plan Aisance aquatique


"Au regard de l’augmentation du nombre de noyades accidentelles en France entre 2015 et 2018, notamment chez les moins de 6 ans, et dans le cadre des nouvelles orientations souhaitées par la Ministre des Sports, Roxana Maracineanu, le ministère des Sports se mobilise pour lutter contre les noyades" en lançant le plan "Aisance aquatique".

Le plan s'accompagne du dispositif "J'apprends à nager", le gouvernement estimant que "chaque enfant qui entre en classe de 6e doit savoir lire, compter, écrire… et nager !". Ce dispositif gratuit s'adresse aux enfants de 4 à 12 ans et doit leur permettre de d'appendre nager pour l'entrée en 6e, à raison de 10 séances d'une heure chacune.

Pour 2019, trois millions d'euros ont été alloués au plan Aisance aquatique qui comprend également une enveloppe de 15 millions d'euros afin de développer les piscines, dont les bassins d'apprentissage, dans les territoires carencés.

Ce plan s'accompagne de tutos vidéos à destination des parents afin qu'ils transmettent "à leurs enfants les notions élémentaires de l’aisance aquatique"
 

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : gros plan sur les secours au festival

Les + Lus