À Avrillé, la fermeture de la crèche ''Les Petites Frimousses'' plonge familles et salariées dans l'embarras

À deux semaines de la rentrée scolaire, à Avrillé,  les parents qui avaient l'habitude de placer leurs enfants en garderie ou à la crèche ''Les Petites Frimousses'' ont appris que celle-ci, fermée depuis mars dernier, ne rouvrirait pas ses portes. Des portes qui avaient été ouvertes en 1971.
La crèche ''Les Petites Frimousses'' à Avrillé est fermée depuis mars dernier. Une succession de problèmes que la pandémie n'a pas aidé à résoudre.
La crèche ''Les Petites Frimousses'' à Avrillé est fermée depuis mars dernier. Une succession de problèmes que la pandémie n'a pas aidé à résoudre. © S.Bourgault France Télévisions
C'est une institution à Avrillé, dans le Maine-et-Loire...  Les "Petites Frimousses" est un centre multi-accueil qui a hébergé des générations d'enfants de la commune (depuis 1971) en crèche et halte-garderie.

Mais aujourd'hui, la structure associative qui emploie huit personnes est mal en point et n'a pas rouvert ses portes depuis mars. En cause, une accumulation de problèmes de gestion qui ont amené l'ancien conseil d'administration à démissionner et à faire voter la dissolution de l'association début juin.

Alors que la rentrée scolaire se profile, de nombreuses parents n'ont trouvé aucune autre solution de garde pour leurs enfants en bas âge. Un coup dur pour ces familles, mais aussi pour le personnel de la structure associative...
 
Les parents se trouvent démunis face à la fermeture de la crèche ''Les Petites Frimousses''
Les parents se trouvent démunis face à la fermeture de la crèche ''Les Petites Frimousses'' © S.Bourgault France Télévisions


A quelques jours de la rentrée, pour cette mère de famille au foyer, la fermeture des "Petites frimousses" est un coup dur. Elle n'a aucune solution de garde pour ses deux enfants en bas âge...
 

''Ca fait mal. J'avais ma fille qui était inscrite et je comptais mettre aussi le petit dernier. Du coup, y a plus de repos. Pour faire les courses, obligée d'emmener tout le monde. Et là, on me propose de travailler, mais non, c'est pas possible. J'ai mes enfants, ils ne vont pas rester tout seuls à la maison.''

Vanessa Lottin, mère au foyer, à Avrillé



Depuis un mois, Vanessa se mobilise avec d'autres parents et le personnel du centre multi-accueil pour tenter de sauver l'association, qui vient d'être placée en redressement judiciaire. En cause : un déficit financier chronique et des locaux qu'il faut remettre aux normes. Pour les huit salariées, les jours du centre sont maintenant comptés, il n'y a plus aucun espoir de reprise, comme le déplorent ces auxiliaires de puériculture.
 

''On va être au chômage, donc il va falloir retrouver du travail. Le problème, aujourd'hui, c'est qu'on avait des collègues de travail qui étaient à deux, trois, quatre ans de la retraite...''

Céline Ménard, auxiliaire de puériculture

 

 ''Les bras vous tombent...vous ne comprenez pas pourquoi, tout d'un coup, les locaux ne sont plus aux normes, alors que ça fait quarante ans qu'on travaille dans cette crèche, dans ces locaux-là!''

Edith Vincent, auxiliaire de puériculture


Un dossier épineux que vient de récupérer la nouvelle équipe municipale, qui ne compte pas reprendre la structure. La mairie invite les parents à s'orienter vers la créche municipale, qui va augmenter sa capacité d'accueil.

 

''Les recrutements sont lancés, le temps plein ''d'animateur maternelle'', le recrutement des assistantes maternelles...déjà des enfants ont été replacés à la crèche municipale Adrienne Bolland...''

Jean Halligon, premier adjoint au maire d'Avrillé

 

 
La nouvelle municipalité d'Avrillé ne veut pas reprendre ''Les Petites Frimousses'' et renvoie les parents vers les autres structures de la commune
La nouvelle municipalité d'Avrillé ne veut pas reprendre ''Les Petites Frimousses'' et renvoie les parents vers les autres structures de la commune © S.Bourgault France Télévisions


Une pétition, mise en place par les parents, a déjà recueilli plus de 300 signatures. L'association a jusqu'au 15 septembre pour trouver une solution. Passée cette date, "Les Petites Frimousses" fermeront défnitivement leur porte, après 50 ans d'existence.

 
Les parents s'opposent à la fermeture de la crèche de leurs enfants, ils ont aussi lancé une pétition
Les parents s'opposent à la fermeture de la crèche de leurs enfants, ils ont aussi lancé une pétition © S.Bourgault France Télévisions

Le reportage de notre rédaction
 
À Avrillé, dans le Maine et Loire, la crèche ''Les Petites Frimousses'' menacée de fermeture à 15 jours de la rentrée



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rentrée scolaire éducation société