Coronavirus : à Rochefort-sur-Loire, fermée au public pour confinement, la galerie d'art expose sur internet

François-Victor Brunet a dématérialisé la programmation de sa galerie d'art pour continuer de la partager avec le public
François-Victor Brunet a dématérialisé la programmation de sa galerie d'art pour continuer de la partager avec le public

En cette période de confinement mondial, des musées de renom proposent une visite virtuelle pour découvrir leurs collections. Une solution qu'a également adopté une galerie d'art du Maine-et-Loire située en zone rurale. Elle maintient une programmation virtuelle grâce à des contenus interactifs.

Par Eric Aubron

"L'art ne se confine pas !". Sur la page d'accueil du site web de La Corbata Rosa, le message d'annonce résonne comme une riposte à la guerre sanitaire engagée contre le covid-19 : "Si la galerie ne peut plus vous accueillir physiquement pour permettre aux États et aux personnels médicaux de venir à bout de ce virus, nous viendrons chez vous en toute sécurité pour occuper vos journées grâce à notre programmation inopinée ARTvsCORONAVIRUS".

Pour François-Victor Brunet, exposer virtuellement les œuvres de sa galerie d'art contemporain est rapidement devenu une évidence : "Tout est allé très vite ces derniers jours, depuis l'annonce du confinement. Pour moi, fermer sans connaître l'échéance de réouverture, c'était impossible à imaginer. J'ai donc cherché un moyen pour que ce lieu continue de vivre. Je voulais montrer qu'on est capable de faire des choses, de travailler, même dans ce contexte particulier. C'est un message positif que je voulais porter".
 

Un cabinet de curiosités

Et pour cela, le galeriste de 32 ans s'est rappelé les débuts de son entreprise artistique, qui a démarré justement... sur internet en 2013. "A sa création, la galerie n'avait pas de lieu fixe. J'utilisais un logiciel 3D pour permettre au public de découvrir des œuvres d'art originales en présentations individuelles et collectives dans un espace virtuel". 

La galerie Corbata Rosa (qui signifie littéralement en espagnol : "la cravate rose") n'accueille "réellement" le public que depuis mai 2018.

François-Victor Brunet, diplômé en histoire de l'art et en gestion de sites du patrimoine, a racheté une maison dans le centre-bourg de Rochefort-sur-Loire, sur les bords de Loire, et a transformé les dépendances de 90 m2 en lieu d'exposition, sous la forme d'un cabinet de curiosités, réparti sur deux niveaux et trois salles. Une quinzaine d'artistes y sont exposés. Si la moitié sont des locaux, les autres viennent d'autres régions et même de l'étranger.
 

"Chaussez vos charentaises, et accompagnez-nous en toute sécurité !"

Depuis mi-mars, suite au passage au stade 3 de l'épidémie de coronavirus en France, le lieu a fermé ses portes au public et suspendu tous ses événements mais la programmation s'est reportée sur la toile et les réseaux sociaux. "Révisez votre GeekCulture, chaussez vos charentaises et accompagnez nous, en toute sécurité", annonce ainsi le site internet.
Via la plateforme YouTube, la galerie propose d'abord une visite immersive commentée, "avec nos moyens, dignes d'une antenne cantonale intergalactique",  de l'exposition temporaire en cours "De la couleur à l'abstraction".

Mais les artistes interviennent également sur le site internet à travers une exposition numérique, intitulée #Etenplusilestmoche dont les oeuvres réalisées s'inspirent justement du coronavirus.

"Nous leur avons demandé de "refaire le portrait" du Covid-19. Six visuels sont déjà visibles. Ils seront publiés les uns après les autres sur notre page et ce n'est que le début !", explique François-Victor Brunet.
Une des oeuvres, inspirée du coronavirus, créée par l'artiste Antony Bruno
Une des oeuvres, inspirée du coronavirus, créée par l'artiste Antony Bruno
Les artistes ont également accepté de réaliser des œuvres à colorier pour les enfants. Dessins à télécharger également sur le site de la galerie. "Des feuilles de coloriages sont aussi à disposition dans un porte-flyer devant la galerie pour ceux qui le souhaitent".
 

Une exposition virtuelle sur MineCraft

Plus surprenant, la galerie s'est dématérialisée sur Minecraft, le jeu en réseau le plus populaire au monde, où les participants évoluent dans des univers qu'ils peuvent modifier ! Que vous soyez geek ou non, vous pourrez vous balader au milieu de l'exposition virtuelle du plasticien Pascal Lallement. Pour ceux qui n'ont pas accès au jeu, la visite virtuelle est visible sur la chaîne Youtube de la Corbata Rosa.
La corbata rosa a réalisé un tutoriel, expliquant aux joueurs possesseurs du jeu MineCraft, comment découvrir l'exposition depuis chez eux.
La corbata rosa a réalisé un tutoriel, expliquant aux joueurs possesseurs du jeu MineCraft, comment découvrir l'exposition depuis chez eux.
D'autres initiatives sont prévues dans les semaines à venir, comme des rencontres littéraires. Un rendez-vous déjà instauré chaque mois un dimanche en soirée auprès des habitants de Rochefort-sur-Loire.

A défaut de se retrouver ensemble dans la galerie, les visiteurs pourront toujours se retrouver en visioconférence pour transmettre leur coup de cœur pour un livre. Cet événement est gratuit mais limité à 30 personnes. L'inscription se fait par mail.

L'occasion de garder un lien et une ouverture culturelle en cette période de repli.

Sur le même sujet

Les + Lus