• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Maine-et-Loire : le festival d’Anjou fête ses 70 ans

Répétitions de «Jacques et son maître» de Milan Kundera au château du Plessis-Macé - Festival d'Anjou / © Boris Vioche / France Télévisions
Répétitions de «Jacques et son maître» de Milan Kundera au château du Plessis-Macé - Festival d'Anjou / © Boris Vioche / France Télévisions

Pour les 70 ans du Festival d'Anjou et sa dernière édition en tant que directeur artistique, Nicolas Briançon, présente ce soir "Jacques et son maître" de Milan Kundera, en ouverture du festival. Durant trois semaines, 25 pièces seront présentées dans 14 lieux différents.
 

Par Fabienne Even

En ouverture du 70e Festival d’Anjou, Nicolas Briançon présente ce dimanche 10 juin "Jacques et son maître", une pièce de l'auteur tchèque Milan Kundera qu'il affectionne tout particulièrement.

"La pièce résonne très différemment pour moi. C’est la force de ce texte, qui est d’une grande drôlerie mais aussi d’une grande profondeur et d’une grande beauté. On ne l’entend pas de la même manière à 20 ans, à 30 ans ou à 50 ans", explique Nicolas Briançon qui met en scène cette pièce pour la troisième fois en 20 ans.

Variation de l’œuvre de Diderot "Jacques le fataliste et son maître", le texte retrace une discussion entre Jacques, le valet et son Maître.
 

Durant trois semaines, de nombreuses pièces classiques et contemporaines seront présentées au public dans 14 lieux différents, comme le château du Plessis-Macé, celui de Saumur ou encore le théâtre d'Angers et celui de Cholet.

Le chef d’œuvre de Calderon, "La Vie est un songe", sera ainsi joué deux fois aux Arènes de Doué-la-Fontaine avec à sa tête Gérard Desarthe.

De nombreuses stars monteront sur les planches comme Jean-Louis Trintignant, Richard Berry ou encore Alex Lutz.
 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Le festival Les Accroche-cœurs fête ses 20 ans

Les + Lus